VENI

11 août 2008

Présentation du blog

googleadbe76b3505da64c

Présentation du blogcontenu de la page

 

Mise à jour : 16 juillet 2011

Sommaire des messages les plus intéressants

Véhicules Etranges Non Identifiés V.E.N.I.
OVNI = Mythe ou réalité ?

Ci-contre, à droite, la liste de tous les articles parus sur ce blog, du plus récent au plus ancien !

    J’ai travaillé seize ans comme ingénieur dans l’aéronautique (voir à la fin du présent message : "qui suis-je") et je connais les performances dont les véhicules humains sont capables.

    L’étude du phénomène OVNI m’a  montré qu’il existe des véhicules  dont les performances sont impossibles, pour l’ingénieur que je suis, mais sont pourtant réelles, enregistrées et mesurées au radar.

 

    Je les appelle Véhicules Etranges Non Identifiés ou VENI.

Pourquoi "VENI" ? voir le message  "Pourquoi VENI ?"

    Voir par exemple
    Emission Arte septembre 2007 Emission un peu longue, mais très intéressante sur la fin, avec les témoignages de pilotes et les enregistrements radar. Voir en particulier à 24 minutes 24 secondes.

    Vague belge : Reconstitution un peu bizarre dans lequel des gendarmes Belges jouent leur propre rôle pour décrire ce qu’ils ont vécu. L’interview du général de Brouwer, vers la fin, est particulièrement significatif. Vague belge 2 : sans commentaire… Voir aussi un extrait d'étude intéressant...
    Pour certaines de ces vidéos, nous sommes en pleine certitude : des VENI ont été vus, leurs performances ont été mesurées au radar, elles sont époustouflantes !

 

    Le but de ce site est de vous sensibiliser à l’existence des VENI et à la possibilité d’en effectuer l’étude avec toute la rigueur d’une démarche scientifique.

 

 

Lac_Chauvet_1952
Lac Chauvet, 1952

 

Pourquoi enquêter sur les Ovni ?

Par curiosité scientifique : il y a là une énigme qui ne peut pas laisser indifférent.

Pour pouvoir réfléchir sur des bases saines : Pour comprendre ce que sont les Véhicules Etranges Non Identifiés, il faut écarter les méprises (phénomènes naturels ou humain et inconnus de l’observateur), les faux (plaisanteries, œuvres de mythomanes)… Il faut donc les détecter.
Pour espérer comprendre un phénomène aussi fugitif et inaccessible à l’expérience scientifique, il faut recouper un maximum de témoignages, de documents fiables.

Si nous voulons entrer en contact avec les concepteurs de ces Véhicules Etranges Non identifiés, il nous faut essayer de savoir qui ils sont, d’où ils viennent.

 

01_Rouen_1954

Rouen 1954

 

Méthode de travail pour une étude principalement menée sur Internet

1 : Définir des critères de fiabilité des témoignages
2 : Collecter un maximum de témoignages fiables.
     (catégorie 1)
3 : Sur la base des données réputées sures, enrichir
     la base de données par des témoignages recoupant
     les précédents. (catégorie 2)                                       

4 : Analyser les données sures car basées sur
     des témoignages de catégorie 1.
5 : Etendre l’analyse aux témoignages de catégorie 2

Lac_Chauvet_2

Lac Chauvet, 1952

 

 

Critères de fiabilité des témoignages :

critères pour la catégorie 1

1 : Témoignages de militaires en service, de la police, du CNES.
2 : Témoignages multiples d’origines non liées
3 : Témoignages ayant fait l’objet d’une enquête sérieuse , ayant conclu à  la  présence d’un VENI
4 : Documents (photos, vidéos) recoupés par les cas 1 ou 2 ci-dessus
5 : Dépêches d’agence de presse sérieuses (AFP..) se référant à des sources fiables (police, armée..)

apollo11_lem_big
Le Module lunaire (LEM)

Un jour, un habitant de la Lune vit cet objet bizarre. Il eut très peur quand il vit en descendre un être tout de blanc vêtu.
Il alla voir un scientifique qui lui dit :
Un Terrien ? Ça n’existe pas. La vie sur la Terre est impossible.
La gravité est tellement forte que tu serais écrasé. Si tu allais sur la Terre., tu pèserais 6 fois ton poids ! La pression atmosphérique est plusieurs milliers de fois plus grande qu’ici. Soyons raisonnable. Tu as eu une hallucination.

 

Où j'en suis

    Très peu de témoignages de catégorie 1. Le plus souvent, ce sont des témoignages anciens, impossibles à approfondir aujourd'hui. L'enquêteur (Aimé Michel par exemple) est mort, ainsi que les témoins...

J'attache beaucoup d'importance à la "vague belge" car il y a des témoignages fiables, accessibles au public.

 

Quelques conclusions solides

    Les conclusions ci-dessous ne sont pas des convictions, mais des certitudes issues de témoignages fiables (voir Vague belge 2 par exemple).

Les VENI existent effectivement et sont capables :

D’accélérations fulgurantes
De vols stationnaires quasiment silencieux
De vol supersonique sans « bang »

Ils émettent souvent une lumière intrinsèque.      

03_triangle_belge

Canular Belge : l'OVNI de Petit-Rechain, 1990

 

 

 

 

Hypothèses fréquemment évoquées
Pour chaque hypothèse, je donne un avis, par rapport en particulier à l’ovni poursuivi par des F16 Belges, et enregistré sur leurs radars et les radars sol.

Hystérie collective : Les radars n’enregistrent pas des visions psychotiques

Phénomènes météo : Un avion de chasse peut-il se faire distancer par une nuage ?

Rentrée d’astéroïdes : Une météorite ne change pas brutalement de direction

Visiteurs du futur : Affirmation gratuite, indémontrable, impossible à réfuter.

Vaisseaux extraterrestres : Difficile à admettre : durée de voyage dissuasive.

Sondes extraterrestres : Affirmation gratuite, indémontrable, impossible à réfuter.

Civilisation terrestre sous marine :  Affirmation gratuite, indémontrable, impossible à réfuter.
Autre : mais quoi ???

 

Liens intéressants

    En matière d'OVNI, sur le web, on trouve surtout des âneries. Il y a cependant aussi des gens qui font un réel effort d’analyse pragmatique. A ce jour, j’ai bien aimé :

Le site du Geipan, très carré.
L’académie d’Ufologie, tout jeune sur la toile (2007), encore peu fourni à ce jour, (2011) mais qui démarre avec de bonnes ambitions.
Les repas ufologiques, ensemble riche, où on trouve des choses intéressantes.
Les repas ufologiques strasbourgeois : Site sérieux.
Les Ovni de A à Z, bien documenté, avec un effort d’évaluation de fiabilité de chaque cas rapporté. Malheureusement, semble avoir disparu.
Le Cometa, résumé en ligne du rapport du même nom.
Exobiologie, le site des enquêteurs des Ardennes.
SPICA : Un site éclectique ; des ufologues qui recherchent, eux aussi, une approche scientifique.
OVNI infos : un site riche de nombreuses références.

Ufofu : encore un sité srieux et plein de références !

Petitherge.com : Un site sur l'Argentine, écrit par un Français, avec une page sur les OVNI. Intéressant. 

Mais il faut se méfier de tout ! Crop circles, débarquement d’Aliens, enlèvements, implants… On peut se refuser à un scepticisme borné, mais tant qu’on n’a rien de concret à se mettre sous la dent, une crédulité naïve serait coupable.
    L’existence des VENI (Véhicules Etranges Non identifié) est une certitude. Pour tout le reste, j’attends encore des preuves indiscutables….

Sur ce propre blog, voir en particulier : d'où viennent-ils ? et mensonges ou erreurs, ne rien laisser passer.

 

premierovnimartien

Ovni photographié dans le ciel de mars

par la sonde U.S. spirit Rover (source : BBCnews)

Artefact ou objet réel ?



 

Lectures :

C’est encore dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes !

    Aujourd’hui, la recherche et la transmission de l’information sont tellement faciles que n’importe qui peut écrire n’importe quoi sans difficulté. Ceux qui ont enquêté dans les années 50 n’avaient qu’un outil : la rencontre avec les témoins, le travail de terrain. C’est pourquoi j’apporte une grande importance à leurs écrits.

Mystérieux objets célestes, Aimé Michel, ed B Artaud, 1958. Aimé Michel revient sur les observations de 1954. En particulier, il revient sur un certain nombre de témoignages, qu'il n'avait initialement pas retenus comme sérieux. Car il découvre que, dans de nombreux cas, ces témoignages, issus de gens qui ne se connaissent pas, distants de parfois plusieurs centaines de kilomètres, obéissent à une loi géométrique simple : ils se situent sur une même ligne géodésique ! Sa conclusion, incontestable : même si le contenu  du témoignagen incite à la prudence, ces gens là n'ont pas pu se concerter à une telle échelle, et ils ont donc vraiment vu quelquechose d'extraordinaire.

Lueurs sur les soucoupes volantes, Aimé Michel, Mame, 1954. Enquêtes sur de nombreux cas, analyses menées avec beaucoup de sérieux.

La propulsion des soucoupes volantes par action directe sur l’atome, Jean Plantier, Mame 1955. Une tentative de rapprochement entre une théorie préexistante (un mémoire de fin d’étude de 1948) et les observations des années 50.

Plantier_LaPropulsionDesSoucoupesVolantes

Le rapport cometa : Les OVNI et la défense. Ed du Rocher, 2003.Une étude très complète, citant de nombreux exemple indiscutables et cherchant à les analyser et à en tirer les conséquences. Ce rapport, très controversé, a été réalisé par des gens dont ne peut nier ni le sérieux (ceux qui ont connu Norlain à l’Ecole de l’air ne me contrediront pas) ni la compétence : un astrophysicien, cinq pilotes professionnels, un directeur de recherche à l’ONERA…. Je ne comprends pas la polémique ni les mises en cause du sérieux des membres du cometa. On peut diverger sur l’analyse, mais ce rapport pose un diagnostic précis et difficilement contestable, car étayé par des cas concrets.

Les soucoupes volantes existent. Donald Keyhoe,ed Correa, 1951. Un argumentaire passionné, écrit par l’un des meilleurs spécialistes du sujet. Pilote d’essai, initialement sceptique, D. Keyhoe a acquis sa conviction par l’étude de nombreux témoignages directs de pilotes professionnels

On peut aussi s'amuser à lire des bêtises.C'est rassurant de voir que les mythomanes ne sont pas nés avec internet :

Les habitants des autres planètes. Kenneth Heuer. Ed Correa, Paris, 1952. Une étude parfaitement stupide décrivant dans le détail les habitants de Mars, de Vénus et de la Lune, entre autres. Et tout cela avec un aplomb et une apparence scientifique déroutants.

 

 

Qui suis je ?

 

P8120253

שלומ

    Comme Obélix dans sa potion magique, je suis tombé de la soucoupe volante quand j’étais petit. Voir « La propulsion des soucoupes volantes par action directe sur l’atome » du lieutenant Jean Plantier, éditions Mame, 1955). Mon père a été l’un des premiers à évoquer, avec les mots de l’époque, l’idée que les VENI auraient été propulsés par un champs gravitationnel.

    Ingénieur de l’Ecole de l’air, j’ai travaillé sept ans au contact direct avec les avions et les hélicoptères, et quatorze ans dans l’industrie aéronautique :

> 3 ans "officier mécanicien", chargé de la mise en œuvre d'une quinzaine d'Alpha-jet,

> 9 ans responsable du développement du turbomoteur TM 333 et des relations techniques avec l'avionneur (Hidustan aeronautic limited). Ce moteur vole aujourd'hui sur leur ALH,

> Simultanément, j'ai été environ 4 ans responsable du développement et de la certification des versions 1E, 1E2 et 1K1 du turbomoteur Arriel. A ce titre, j'ai beaucoup travaillé avec MBB (intégré depuis à Eurocopter) sur le BK 117 C2 (rebaptisé EC145) qui équipe la sécurité civile. J'ai également travaillé avec Agusta SPA sur leur hélicoptère A109 K2, qui équipe l'organisme de secours aérien REGA.

> 5 ans responsable de la section "expertise équipement" de Turboméca. j'ai participé à la création de cette fonction au côté de Jean Luc F, un ingénieur fantastique, extrêmement pédagogue, qui m'a énormément apporté en matière de méthodologie et d'organisation.

Pilote privé, avec beaucoup d'heures de vol comme passager dans l'Armée de l'air, je n’ai jamais eu la chance d’apercevoir un VENI.

    Formé à l’enquête accident (IFSA, Paris, 1999) j’ai trouvé un réel intérêt à la formation à l’enquête ufologique proposée par le site exobiologie.
    Je cherche à travailler avec des gens sérieux, qui étudient le phénomènes et le font savoir sur le net. (voir page : liens)
   
    J’ai « volé » la plupart de mes photos sur internet, initialement pour mon usage personnel. J’ai aujourd’hui utilisé cette bibliothèque personnelle pour illustrer mon site. Les photos de ce site sont réputées authentiques : elles ont été analysées et aucun trucage n’a été décelé ou leur probable authenticité est confirmée par recoupements. Si l'une de ces photos est concernées par un copyright, j'invite le propriétaire des droits à m'en informer. Je retirerai la photo s'il me le demande.

 

 

Posté par Abraham07 à 08:56 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


12 août 2008

SOMMAIRE GENERAL

 

PRESENTATION DU BLOG, CONSIDERATIONS DIVERSES

pourquoi Veni ? : Pourquoi un nouvel acronyme ? Il y en a déjà trop !

Témoignages : Y a-t-il des témoignages fiables ? OUI !

Y a-t-il des cas solides ? J'en suis convaincu. Si vous voulez voir ma bouille de prof, matez donc cette petite vidéo.

OVNI sur Mars : non, rassurez vous, juste une vidéo rigolotte.

Un exemple à suivre : Jerôme F a mené une expérimentation, avec tout le sérieux d'un authentique scientifique, pour essayer d'expliquer les anomalies relevées à Trans-en-Provence.

Pourquoi si peu de vidéo sérieuse montrant des veni ? : J'y explique, sur la base d'une petite expérience que chacun peut tenter à son niveau, que filmer un veni est quasiment impossible, que ceux qui y arrivent ont eu un coup de bol phénoménal.

Que ferons nous demain, si nous explorons une exoplanète, habitable ? J'essaye de l'imaginer, et, par plaisir, de renverser la situation.

Exoplanètes : point sur nos capacités de détection.

 

Une image pour faire fantasmer les crédules : Image prise par le saellite Soho ce 17 ocrobre 2010, où d'aucuns verront des vaisseaux intersidéraux.

Un attentat en Norvège surveillé par des ovnis ? C'est une thèse un peu absurde trouvée sur le Post.

ETUDES DE CAS

Bon, le mot études est exagéré. Disons examen rapide de quelques cas....

Objets étranges sur SOho : le satellite SOHO effectue une surveillance quotidienne de l'activité solaire. On y voit parfois des choses difficiles à comprendre. ici ou , par exemple.

Etrange objet sur google earth : un objet triangulaire visible au sud ouest de l'Australie..

Les bonnes sœurs de Saramon mars 1984 : une observation intéressante, un cas relativement solide.

Paris août 2008 : Avec le recul, malgré certaines accusations, je crois que le témoin est de bonne foi et qu'il a vu des avions dans des conditions inhabituelles.

Orange 1951 : observation d'OVNI par deux chasseurs de la base d'Orange en Service Aérien Commandé. Un cas difficilement contestable, qui a fait l'objet de compte-rendus officiels assez facilement disponibles (je les ai eus par un ancien de l'Armée de l'air, mais ils existaient déjà sur la toile).

L'ovni de Lezay mai 1975 : un ovni observé par deux gendarmes et trois autres témoins.

Vol Swissair du 17 avril 1977 : un ovni observé par l'équipage d'un avion de ligne et détecté par le radar de bord de l'avion, ainsi que par le radar sol.

Aldudes 1985 : Des gendarmes et des douaniers observent un ovni dans les Aldudes, au Pays Basque. Etrangeté moyenne, obseevation insuffisamment documentée, mais observation incontestable.

L'affaire Ummite et sa conclusion en 1993 : comment un canular, qui a pris des proportions fantastiques, peut-il perdurer APRÉS les aveux de ses auteurs ?

OVNI sur Mars 2005 : sur une photo de la NASA, on observe un objet dans le ciel. Sur Terre, il y a les avions, les oiseaux, les insectes, mais là ?

Angleterre 11 février 2009 : une vidéo peu crédible.

Vizille Juin 2009 : Analyse sommaire d'une photo d'ovni.

Le triangle de Permsk : traduction du russe d'un article sur des évènements insolites. Pas très sérieux à mon avis.

L'objet M : une soucoupe volante enterrée à Tallin ? Traduction d'un article d'un site ufologique russe.

Objet extraterrestre trouvé à Perm ? Traduction d'un article trouvé sur le site de la Pravda. voir aussi l'information d'origine.

4 novembre 2011 : un ovni au Chili. Un OVNI aurait été filmé par 7 caméras différentes. L'information (et la traduction) méritent d'être vérifiée.

Avril 2012 : ovni à St Petersbourg. Selon certaines sources, ils seraient prêts à débarquer sur la Terre ! Mais selon ces mêmes sources, le directeur de l'observatoire, Segueï Smirnov, croirait fermement à l'hypothèse extraterrestre, ce qui semble faux.

Ovni sur Mars : en juillet 2012, de nombreux sites ont parlé d'OVNI sur Mars. Vrai ou faux ?

LES THEORIE LIEES A L'UFOLOGIE

 

D'où viennent-ils ? : Tentative infructueuse pour répondre à cette question.

l'effet Biefield Brown : rien d'extraordinaire, l'antigravité, c'est ailleurs.

 

La propulsion MHD : Est-ce vraiment une hypothèse sérieuse ? J'en doute à cause de l'énergie colossale nécessaire à un simple vol stationnaire.

 

Tesla et la transmission d'énergie. Ceux qui font parler les morts insultent Nicolas Tesla en lui faisant endosser la responsabilité de leurs élucubrations devraient suivre le lien que je leur propose.

Ovni et plasma atmosphérique : là, pour une fois, ce sont des sceptiques (attention, je n'ai pas dit LES sceptiques) qui manquent de sérieux dans l'explication des Ovni

L'hypothèse extraterrestre : hautement improbable, gratuite. Pourtant pas si absurde. Pourquoi ?

COMBATTRE LES MENSONGES, RELEVER LES ERREURS.

Mensonge ou erreur ne rien laisser passer : le ovnis sont l'objet de fantasmes, de mensonges, de canulars. Si on veut étudier le phénomène avec un minimum de sérieux, toute information fausse doit êtrer rapidement détectée et dénoncée comme telle.

L'OVNI de petit rechain était un faux : l'auteur du canular a révélé comment il avait produit cette photo qui fut longtemps considérée comme authentique et très instructive.

antigravité : tout et n'importe quoi

Billy Meier : un menteur de première classe

Effet Hutchinson : encore un canular

France Alien Résistance : Quelques mots sur un mouvement bizarre qui nous appelle à résister à l'invasion extra-terrestre qui serait déjà en cours, selon eux....

Bateau invisible : Selon certaines personnes, en 1943, on aurait, à Philadelphie, rendu un bateau invisible...

 

 

 

 

 

Posté par Abraham07 à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2008

Mensonges ou erreurs : Ne rien laisser passer !

Si on veut analyser les VENI (Véhicules étranges non identifiés) avec sérieux, il faut être capable de détecter les fraudeurs, et ne pas hésiter à les dénoncer.

Exemples :

Bob Lazar. Ce monsieur a suffisamment menti pour ne pas être crédible sur une seule de ses affirmations. Voir par exemple le témoignage de Stanton Fridman. Par ailleurs, quand un bonhomme affirme avoir photographié de nombreux VENI, alors que statistiquement, la probabilité d'en voir deux fois est à peu près nulle, il est assez évident que ses photographies sont majoritairement (et probablement systématiquement) des faux.

Pour se convaincre de l'incompétence de Bob Lazar, il suffit de l'écouter. Si vous avez quelques connaissances en physique, vous vous ferez votre propre opinion.

Juste un exemple : Il écrit sur son site "These "visitors" provided this element which does not appear naturally on earth. It came originally from a star system known as Reticulum". (ces visiteurs ont fourni cet élément qui n'existe pas naturellement sur la Terre. Il vient d'un système d'étoiles du nom de Reticulum) Facile... sauf que l'élément 115 commence à nous être connu. Deux isotopes auraient été isolés, de très courte durée de vie (moins de 100 mS).

Selon Bob Lazar, "Only about 223 grams, which is just under a half pound is sufficient to     operate the craft for 30 to 45 years" (seulement 223 g, une demi livre, suffisent pour utiliser l'aéronef entre 30 et 45 ans). Avec la durée de vie du ununpentium (nom actuel de l'élément 115), 223 grammes disparaitront spontanément en moins de 10 secondes...Comment un élément à si courte durée de vie existerait-il naturellement quelquepart ?

Bob Lazar est un menteur, inutile d'épiloguer.

Billy Meier : Eduard 'Billy" a pris un grand nombre de photos trop nettes pour être honnêtes. Il y a longtemps déjà que je suis convaincu de sa mythomanie. A lire, pour plus de détail.

Georges Adamski : Cet affabulateur génial, mythomane grave, est encore aujourd'hui regardé par certains comme une figure de l'Ufologie. Ses mensonges ont fait beaucoup pour déconsidérer l'ufologie.
La fiche publiée sur le site RRO est assez explicite. Il a affirmé que des extraterrestres lui avaient montré leurs bases lunaires et un lac sur la Lune. Depuis qu'on en a fait le tour (au moins 17 fois), on n'en a rien vu...

Charles Berlitz nous montre par son déplorable exemple que c'est d'abord le mercantilisme qui justifie l'invention des mensonges éhontés qui polluent le débat et font passer les ufologues pour des menteurs ou des idiots naïfs.

Vincent Gaddis est à l'origine de la légende du triangle des Bermudes. A force de répéter un mensonge, il finit par être communément admis....

 

Michel Planplan (c'est moi) se trompera nécessairement un jour dans ce blog. Dites le lui : il n'attends que ça pour progresser. Merci d'avance.

 

Sommaire

 

 

 

Dommage qu'il s'agisse de faux : ils sont beaux !

 

OVNI sur le World Trade Center

UFO sur Haïti

OVNI formant un crop circle

OVNI sur Paris

 

Posté par Abraham07 à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 août 2008

Priorité : Faire connaître ce qui existe

Infatigable bavard, je crée mon blog ufologique. Bien (peut-être).

Anne-Marie nous fait des suggestions pertinentes :

Votre blog serait l'occasion de faire réfléchir, d'inciter les participants à se poser des questions de manière à élargir le sujet sous des angles nouveaux, propices à des éclairages diversifiés et novateurs. Le tout étant de progresser dans la connaissance du phénomène. A mon sens la discussion et l'échange d'idées est ce qu'il y a de mieux pour cela.

C'est effectivement mon ambition : proposer à des amis sérieux, ayant de solides bases scientifiques, mais pas du tout intéressés par le sujet, d'y réfléchir sans préjugé. Ils me connaissent, "bon grain et ivraie", ils connaissent mes innombrables défauts mais aussi mon souci d'une rigoureuse honnêteté intellectuelle. J'espère les emmener à participer à ces échanges qui font progresser la connaissance.
Je suis bien entendu ravi de toute contribution positive postée sur mon blog.

Je pense qu'ainsi vous pourrez répertorier et classifier par thèmes les opinions des participants.
Mais ceci n'est qu'un blog, pas un site. Il en existe de très bons, comme celui proposé ci-dessous. Je préfère que les contributions riches soient concentrées sur peu d'adresses web et je ne souhaite pas participer au mitage des idées.

...... il serait nécessaire d'apporter de l'info ufologique (articles, livres, conférences...), de l'actualité scientifique afin d'amorcer des débats sur des thèmes ufologiques. Les échanges seraient ainsi plus cadrés, plus précis. Cela vous permettrait de faire des compte-rendu de manière à dégager des courants de pensées, des orientations.

Le site exobiologie avancée permet cela. Il est actif et les contributions de qualité y sont nombreuses. L'un des intérêts de mon blog est aussi de faire connaître de tels sites au milieu aéronautique (environ 70 pilotes dans ma promotion...).

A votre place, un des premiers thèmes de réflexion que je lancerai, serait celui des objectifs de l'ufologie. En effet, on parle rarement des motivations des ufologues ou des personnes qui s'intéressent à ce phénomène.

Excellente suggestion. Je vous propose de lancer une discussion sur ce thème.... sur le site exobiologie avancée. Si vous le permettez, je partirai de votre écrit, j'enchainerai sur mes motivations. Seriez vous d'accord ? Le mieux serait que vous lanciez vous même cette discussion sr le site. Qu'en pensez vous ?


Pour éviter un malentendu, je préfère définir le terme "opinion" avant de donner la mienne sur ce sujet. Quand je faisais des expertises, mon travail comportait quatre étapes nécessaires à la compréhension : L'observation des faits qui se présentent à nous, la recherche d'autres informations factuelles, l'analyse de ces faits, où la subjectivité commence nécessairement à apparaître, et en conclusion, une opinion, très subjective.
Avec un tel langage, les faits et l'analyse qu'en font ceux qui en ont la connaissance m'intéressent. Leurs opinions m'intéressent beaucoup moins. En matière scientifique, les opinions n'aident guère à progresser. Exemple : l'analyse de la réfraction par Descartes était bonne, son opinion était fausse. Cela n'enlève rien au mérite de Descartes ! On a oublié son opinion fausse, on a gardé sa méthode et ses résutats.

Posté par Abraham07 à 08:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pourquoi VENI ?

Un acronyme de plus, c’est vrai, ça peut paraître idiot. Plutôt que de répondre à la personne qui me pose la question, je posterai ma réponse sur ce blog.

Dans mes discussions sur ce sujet, je suis toujours ennuyé quand je veux parler de ceci : un objet fabriqué, au comportement intelligent, et dont les performances permettent de dire que la probabilité pour que cela soit d’origine humaine est très faible.

Le terme OVNI/UFO regroupe tout ce qui est non identifié par l’observateur. Une rentrée atmosphérique, un missile en action (on arrive aujourd’hui à près de 50 G en virage !) sont des OVNI pour beaucoup de gens. Donc le terme est trop imprécis. Idem pour les "Osni"
Soucoupes et cigares volants se réfèrent à des formes précises. Il y a aussi eu des triangles ou des rectangles...
MOC, mystérieux objets célestes... Une météorite est un objet. Pas assez précis.

J’ai cherché (sans trop me forcer) dans la littérature s’il y avait un autre nom pertinent. Certains en ont utilisé un (que je me suis empressé d’oublier) qui désignait trop explicitement des vaisseaux interstellaires. C’est une hypothèse, la plus probable à mes yeux, mais ce n’est qu’une hypothèse. Donc ce terme ne convient pas à mon propos. Faute de trouver mieux, je me suis résolu à proposer un nouveau terme.

Veni "je suis venu" de "veni, vidi, vici" me plaît et résume une petite inquiétude. Que font les hommes quand ils découvrent une civilisation techniquement moins développée ? Historiquement, la réponse est assez homogène : ils s'imposent, ils détruisent, ils supplantent en intégrant, dans leur magnanimité, les autochtones survivants. Si une civilisation extraterrestre vient à notre rencontre, sera-t-elle aussi méprisante vis-à-vis de nous que nous vis à vis de nos frères ?

 

Posté par Abraham07 à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


25 août 2008

D'où viennent-ils ?

Dans ce message, rien de solide. Juste une réflexion sur la question : d'où viennent les VENI ?

Peuvent-ils venir de notre système solaire ?

Examinons l'hypothèse d'un satellite de Jupiter. Selon un certain Mitra, Jupiter est source de rayonnement (cette affirmation est cependant contestée par MM. Nagoya et Kiel). Supposons que cela soit vrai. Malgré l'éloignement du Soleil, rien n'interdit que la température soit, sur certains de ses satellites, supérieure à ce que donnerait un simple calcul à partir du rayonnement solaire. Les rayonnements hectométriques (radio, effectivement détectés près de Jupiter) pénètrent le sol des satellites de jupiter et y donnent leur énergie. Première source d'échauffement.

Pour les plus gros satellites, rien n'interdit que, comme probablement dans le noyau terrestre, des réactions de fissions nucléaires dues à des éléments lourds ne donnent un flux géothermique. Deuxième source d'échauffement.

Le déplacement des satellites dans l'intense champ  magnétique de Jupiter crée un échauffement par courants de Foucault (voir Io).

Trois causes d'échauffement en profondeur. Dans ces conditions, il n'est pas impossible que des zones souterraines chaudes propices à une forme de vie existent sous la terre glacée de Io, sous la surface de Ganymède, sous les glaces d'Europe...

Les satellites les plus proches de Jupiter pourraient-ils abriter la vie ? La NASA elle même ne l'exclut pas. S'il y a de la vie là-bas, se limite-t-elle à quelques bactéries, ou aurait-elle pu se développer jusqu'à un niveau similaire au nôtre ou supérieur ? personnellement, j'en doute fort. Mais peut-on aujourd'hui fermer la porte à cette hypothèse ? Si quelqu'un connaît la réponse, elle m'intéresse.

Le nuage d'Oort

350px_Kuiper_oort

Le nuage d'Oort n'a jamais été observé. Quelle serait la taille, dans un télescope, d'une planète tellurique éventuelle située là-bas ? Est-il seulement possible qu'il existe une telle planète et qu'elle n'ait jamais été observée ? Qui saurait nous le dire ? Pas moi, un de mes lecteurs peut-être ?

Bien sûr, une telle planète ne recevrait pas grand chose du soleil. Une vie telle que nous la connaissons, basée sur la photosynthèse,  serait difficile voire impossible.

Bref,  personnellement, je ne l'exclus pas, mais je n'y crois guère

Un satellite artificiel ?

Supposons que des êtres, d'une origine et pour une raison qui restent à découvrir, vivent dans un satellite artificiel du soleil.

Il leur faudrait de l'énergie. Ils ne souhaiteraient surement pas être vus. Il est donc assez probable que leur satellite aurait une surface couverte de capteurs absorbant l'énergie solaire. Si ces capteurs sont efficaces, s'ils captent toute l'énergie solaire, le satellite est noir, donc indétectable par vision directe.

Un tel satellite ne serait détectable que lorsqu'il passe entre nous et un autre objet céleste.

Pour être discret, il suffirait qu'il tourne à l'inverse du mouvement général (ce qui serait particulièrement dangereux. A 150 millions de km du Soleil, la vitesse relative par rapport aux autres objets céleste serait de 60 km/s, soit plus de 200 000 km/h. Lors d'un choc, un astéroïde de 1 kg donnerait une énergie de 1800 MJ... Peut-être y a-t-il des solutions toutes aussi discrètes et moins dangereuses (orbite inclinée...)

PEUVENT-ILS VENIR DE NOTRE TERRE ?

Un projet ultra secret d'un pays très avancé technologiquement ?

Disons le tout net : cela me semble impossible. Une telle avance technologique gardée secrète, ce serait déjà étonnant. Mais si un pays, quel qu'il soit, était à l'origine des Veni, des observateurs étrangers auraient fini par remarquer la fréquence inhabituelle de ces Veni. Peu de pays auraient pu se permettre de garder secrète une telle avance sans la mettre au service de leur sécurité.

Une civilisation ou une base terrestre sous marine ?

J'ai trouvé sur le net quelques cas de phénomènes étranges disparaissant sous l'eau ou semblant en émerger : Shag Harbour, semble être le plus sérieux. Cette hypothèse est séduisante. Mais alors, comment se fait-il qu'on en ai vus si peu ?

Si la théorie du LTT Jean Plantier s'avérait exacte, les Veni pourraient effectivement se déplacer dans l'eau, même à grande vitesse. Nul besoin alors de base sous-marine pour expliquer leurs incursions dans les profondeurs. Dans cette hypothèse, des êtres qui étudient la Terre et ont les moyens de se promener sous l'eau exploreront naturellement nos océans et nos grands lacs pour parfaire leur connaissance de notre planète.

Une exoplanète liée à un soleil proche ?

Le soleil le plus proche est Alpha de Centaure. Pour l'instant, malgré cette proximité (plus de 4 années lumière : si elle a un nuage comparable à notre nuage d'Oort, ces deux systèmes solaires sont près de se toucher) aucune planète n'y a encore été détectée.

Sirius, système de trois étoiles, est à moins de 9 années lumière. Certains affirment que, dans la tradition des Dogons du Mali, Sirius est une étoile triple, ce qui n' été découvert que très récemment. Doit-on en déduire que, par le passé, les Dogons ont été au contact de gens venant de Sirius ? Certains y croient dur comme fer. Le sujet mérite d'être étudié : il faudrait essayer de trouver de quand date la plus ancienne preuve irréfutable que les Dogons ont vraiment cette tradition, voir quels sont les termes précis de cette tradition avérée et les comparer à ce qu'on connait du système de Sirius. Ce travail aurait été commencé par Robert KG Temple dans The Sirius Mystery (1976, ISBN 0283981369) (voir Wilkipedia ; ce livre existe, la date d'édition et l'ISBN sont exacts) : il serait donc avéré qu'en 1976 les Dogons attribuaient un troisième élément au système Sirius, troisième élément qui n'a été découvert qu'en 1995.
L'hypothèse est séduisante. Mais ce n'est qu"une hypothèse.

Combien d'autres étoiles proches abritant des exoplanètes encore inconnues ? Aujourd'hui, nous sommes incapables de détecter une planète de la taille de la Terre. Cela ne veut pas dire qu'une telle planète n'existe pas, peut-être très près d'ici !

En fonction de tout ce qui précède, mon opinion, ma conviction, (dois je rappeler une 50ème fois que conviction n'est pas certitude ?) est que les Veni sont des vaisseaux extraterrestres venant d'une étoile proche. Opinion indémontrable aujourd'hui, mais à ma connaissance, nul ne peut à ce jour amener la démonstration du contraire.


Posté par Abraham07 à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 septembre 2008

Paris 27 août 2008 : Embryon d'enquête

Je vous propose un compte rendu d’étude de cas (je n’oserais pas employer ici l’expression rapport d’enquête, il en manque trop !) d’observation d’ovni.

Je n’ai pas rencontré le témoin, qui habite à Paris, trop loin de ma Savoie. J’ai réalisé ce petit travail en supposant à priori que le témoin était sincère, ce qui me semble être le cas. Mais je n’ai aucun moyen d’en juger et je ne veux pas pécher par excès de naïveté.

1 Les faits :

Résumé de l’observation faite par le témoin (je l’appellerai Mikado en référence à son adresse électronique) et de mon observation des vidéos fournies.

L’observation a été réalisée vers 0h40 le 27 août, à Paris, au début de la rue des poissonniers, orientée ici 030/210. La nuit était claire et suivait une très belle journée.

Première observation : Dans un premier temps, un aéronef étrange (cf schéma joint) (avion ? Hélico ? Autre ?) a survolé Paris à une altitude suffisamment basse et inhabituelle pour attirer l’attention attention de kdo par son bruit. Il était suffisamment bas pour que Mikado imagine qu’il allait se crasher dans Paris. Il y avait trois lumières sous l'engin, elles étaient distinctes et grosses, les témoins ont vu aussi comme des traits lumineux et bleus comme sur le schéma.

2008_08_27_schema_engin

(Cliquez sur l'image pour voir les détail)

Alors qu‘il observait le ciel, il a aperçu une boule lumineuse arrivant de derrière le sacré-cœur. Cette boule lumineuse avait un aspect hors du commun, totalement irréel.  Ce phénomène détecté sur le sacré-cœur s'est terminé en volant hors du champs de vision des témoins après un grand virage. Le témoin est allé chercher sa caméra et a enregistré la vidéo (voir. à l’adresse : http://www.dailymotion.com/video/x6khnk_ovni-aout-08-paris_tech ).
Le premier engin avait disparu, mais d’autres choses bizarres sont apparues : des groupes de 3 lumières intenses, chaque groupe appartenant à un objet de forme difficile à déterminer, mais plutôt plat . La lumière provenait principalement des trois feux intenses et parfois aussi d’un feu à éclat ou de lumières moins intenses. Mikado a perçu distinctement des lumières de couleurs rouge, bleue et blanche. Il a pu observer de nombreux objets similaires qui tous semblaient avoir à peu près la même trajectoire.

Seul le bruit du premier objet a étonné Mikado

Trajectoire : Les objets venaient du nord-nord-est, à peu près dans l’axe de la rue, semblaient passer bien au-delà du Sacré cœur (situé à l’ouest de l’observateur) “ et bien en hauteur”. Pour la plupart, ils suivaient à peu près la même trajectoire et  viraient finalement vers le sud-est (et sortaient donc du champs de vision des témoins).

Vidéo à leur apparition :

_Users_michelplantier_Desktop_Paris
 

La vitesse apparente des objets, faible au début, augmentait jusqu’à ce qu’ils soient face au témoin puis restait constante, assez rapide (voir la vidéo “sortichampsvision.avi”).

Vidéos :
3 vidéos en format avi, semblant montrer un avion rapide ou proche. L’absence de bruit m’incline à penser qu’il s’agit d’un avion lointain et rapide.

La vidéo initiale, visible sur http://www.dailymotion.com/video/x6khnk_ovni-aout-08-paris_tech semble montrer un avion arrivant face au témoin, avec feux d’atterrissage allumés et virant à droite. On arrive à percevoir assez clairement un feu de position gauche et un feu anticollision. Ce qui est étrange, c’est que ces avions gardent très longtemps leurs feux de roulage et d’atterrissage allumés.

2 Mon interprétation, hypothèses à confirmer

ATTENTION : ceci n’est qu’une construction de l’esprit et mériterait peut-être d’être vérifié.

Tout cela, y compris la première observation, semble très cohérent avec l’observation d’avions.

Il s’agit cependant de quelque chose de très inhabituel :
. le témoin, qui dit voir souvent des avions dans le ciel de Paris, n’avait jamais vu cela auparavant,
. l’aspect des engins était parfois très surprenant (“plus qu’irréel”).

Phénomènes filmés

Après avoir visionné les quatre vidéos, avoir examiné certaines images statiques en grossissement extrême, je suis convaincu de deux choses : l’authenticité des vidéos, et le fait qu’il s’agisse d’avions. (rappel sémantique : ne pas confondre être convaincu et être certain. Je n'affirme pas qu'il s'agisse d'avions ni que la vidéo soit authentique)

D’où viennent ces avions ? D’où vient le caractère étrange de l’observation ?

Sur l’aérodrome du Bourget, il y a une piste orientée NNE-SSW, probablement très rarement utilisée en décollage vers le sud du fait de la proximité de Paris. . Cette piste est approximativement dans l’azimut 030, donc dans l’axe de la rue.

Il n’est pas impossible que cette piste ait été mise en service exceptionnellement, pour raison météo et/ou technique, à l’occasion d’un décollage massif d’aéronefs militaires. Si c’est le cas, je doute qu’on puisse avoir confirmation de l’Armée de l’air. Un décollage massif en pleine nuit signifie probablement une opération importante, dont on ne souhaite pas faire la publicité.

Cette hypothèse est cohérente avec les observations :

Tant que le témoin est dans l’axe de l’avion, donc dans le faisceau principal des feux d’atterrissage, il le voit très lumineux, Une fois que les avions ont obliqué à leur droite (voir vidéo) Mikado n’est plus dans l’axe et les feux d’atterrissages sont beaucoup moins lumineux. C’est ce qu’il a décrit. On peut s’étonner que les feux d’atterrissages restent allumés longtemps. Un motif opérationnel pourrait le justifier dans le cas d’avions militaires.

Il y a sur la vidéo un goupe de lumières qui pourrait correspondre à deux avions volant en patrouille.

Dans la nuit, pour un objet dont on ne voit qu’une lumière éblouissante et venant globalement vers soi, la vitesse semble faible car on le voit sous un angle presque constant et que nos yeux n’ont aucun moyen d’en apprécier la distance. Quand il passe par le travers, la vitesse angulaire est maximale et nous percevons donc une vitesse apparente plus grande : c’est normal.

Des variations de couleurs ont été perçues par les témoins mais ne sont pas visibles sur les vidéos : cela peut s’expliquer. D’une part, les vidéos ont perçu des couleurs (feu rouge d’une aile gauche visible  sur la vidéo principale). Ce n’est donc probablement pas un problème technique, mais plutôt une illusion d’optique. Le cerveau interprète la lumière en fonction de son environnement et peut créer des couleurs là où il n’y en a pas (1). Le ciel parisien est typiquement un environnement facteur d’illusions d’optiques de ce genre.

Après décollage, les avions évitent le survol de Paris par l’ouest et virent en direction de leur objectif, situé plus à l’est.

L’aspect étrange peut avoir plusieurs causes. En particulier une réfraction aléatoire due à des mouvements de convection d’un air non homogène en température : la journée a été belle, le sol s’est échauffé.  Les zones vertes autour du sacré Cœur se sont moins échauffées que le goudron. On est inévitablement en présence de forts gradients horizontaux de températures, à l’origine de ces mouvements de convection.

Boule lumineuse sur le sacré cœur

Probablement la même origine. Un avion bas sur l’horizon est encore plus “déformé” par la diffraction car la lumière qui arrive à nos yeux passe dans la zone la plus instable. Cela peut donner une image sautillante, ou floue, ou de taille variable, voire à l’extrême une légère décomposition des couleurs (irisations très mobiles). Ce point semble avoir disparu rapidement derrière les immeubles parisiens, si mon hypothèse est bonne, sur la gauche des observateurs.

Première observation

La présence d’un bruit que Mikado a attribué à un avion ou un hélicoptère, associé à son schéma, semblerait indiquer qu’il s’agit d’un avion. Cependant certains aspects sont très étranges : à quoi peuvent correspondre les lumières “comme des néons bleus” ? S’il n’y en avait que sur les ailes, on pourrait imaginer que des feux de contrôle de bords d’attaque (contrôle de givrage) soient restés allumés sur un avion bleu. Cette supposition fragile n’est pas convaincante.
Avion de police ou de douane avec des dispositifs spéciaux ?

3 Conclusion

Je suis convaincu que le témoin a vu des avions dans des circonstances inhabituelles, à l’origine de son questionnement.
Ces avions viennent très probablement de la base militaire du Bourget Dugny, ou de l’Aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

4 Limites de l’étude

Je n’ai pas rencontré le témoin, je ne suis pas allé sur place. Je ne me suis pas renseigné sur l’activité aérienne du jour. Si je devais noter le degré d’incertitude de mes conclusions je dirai :
ce sont des avions : 99 chances sur 100,
venant de Bourget : 6 chances sur 10,
sur une trajectoire très inhabituelle : 8 chances sur 10
Il ne me semble pas pertinent de déranger le contrôle aérien militaire ni le contrôle aérien civil pour valider mes hypothèses : la quasi certitude qu’il s’agisse d’avion diminue fortement l’intérêt de telles recherches.


Dernière nouvelle : Selon un certain tintin8579, avec un logiciel "virtualdubmod" on arrive à mettre en évidence des montages (voir ici). Je n'ai pas le moyen de vérifier, ce logiciel virtualdubmod n'existant pas pour MacOS.
Si c'était vrai, je me suis bien fait avoir. J'ai passé beaucoup de temps à visionner ces vidéos... Mais je ne le regretterais pas. Je préfère, face à un témoignage, préjuger de l'honnêteté du témoin, quitte à la réfuter si les éléments fournis m'y amènent, qu'avoir un préjugé inverse qui ne fera rien avancer.

Entretemps, il m'a été indiqué que ce que tintin8579 a observé n'est pas une trace de montage. Donc qu'on ne peut rien conclure quant à l'authenticité du témoignage. Je n'ai pas les moyens d'en juger aujourd'hui. A chacun de se faire son opinion. Le témoin, qui m'a recontacté depuis, me semble sincère.

Michel Plantier

(1) voir l’illusion présentée au milieu de la page à l’adresse http://ophtasurf.free.fr/illusions_extraordinaires2.htm : On est en présence d’un cercle de tâches bleues. Chacune disparaît et réapparait à tour de rôle. le cerveau finit par interpréter un beige uni (là où la tache bleue a disparu) comme une tache beige sur fond blanc, et si on insiste, les tâches bleues sur fond beige disparaissent...

Posté par Abraham07 à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 septembre 2008

Evaluer une distance sur photo numérique

OBJET DE CE QUESTIONNEMENT :

Ayant appris l'existence d'un moyen d'évaluer les distances par comparaison des "noirs" en lisant l'enquête (remarquable) sur l'OVNI de Chambley, j'ai cherché à définir un moyen de déterminer la distance d'un objet à partir d'une photo numérique et de données sur l'environnement de cet objet et de mon matériel.
 

Autrement dit : le rapport d'enquête de l'Ovni de Chambley utilise une méthode basée sur la mesure du gris dans la zone la plus noire. Comment adapter cette méthode à mon matériel ?

On peut s'attendre à deux résultats :
- le décalage vers le blanc de l'image des objets lointains car les phénomènes de diffraction (effet de bord) et de diffusion dévient une part de lumière vers l'observateur. Des rayons lumineux atteignent l'œil en semblant venir de l'objet :
_Users_michelplantier_Documents_Perso_S_rieux_OVNI_Formation_enqu_te_Geipan_Techniques_d_analyse_Figure_1

- l'uniformisation des couleurs pour les objets lointain, puisque les rayons diffractés et/ou diffusés seront aléatoires, et donc le spectre perçu sera plus proche du blanc.

2 ETUDE PRELIMINAIRE

Mesures effectuées
J'avais pris des photos d'un hélico de l'autre côté de la vallée. M'inspirant de la méthode de Chambley, j'ai regardé l'analyse chromatographique  par le logiciel «aperçu» du point le plus sombre de zones d'ombres.

Résultats : (dans l'ordre : chiffre R, V, B)
arbre le plus lointain :     (122, 138, 170) moyenne : 143, variance : 597
arbre intermédiaire :     (88, 122, 143) moyenne : 118 ; variance : 770
arbres proches :    (57, 85, 108) moyenne : 83 ; variance : 652

Constat : la diffusion et la diffraction dans l'air ont tendance à uniformiser, à blanchir les couleurs des zones ombrées.

application : mesure de l'ombre sur hélico et sur câble HT :
hélico :    (56, 96, 135) Moyenne : 96 ; variance : 1560
câble :    (56, 78, 100) Moyenne : 78 ; variance : 484

Analyse :

Il apparaît que l'écart type entre les mesures des trois couleurs n'est pas une donnée pertinente. La moyenne (que je noterai désormais «moyenne RVB») semble cependant relativement bien corrélée à la distance, sur un même cliché.

3 ETUDE APPROFONDIE

3.1 But de l'étude :
Evaluer l'influence de différents paramètres : zoom, distance...

3.2 Programme de l'étude
Analyse comparative de résultats :
1) Photos «naturelle», légèrement zoomée, plein zoom (résultat théorique attendu : pas d'influence notable)
2) photos de points repérables pour tracer une courbe «moyenne RVB» en fonction de la distance (Résultat attendu : courbe proche d'une fonction en (1 - exp(d/λ))
3) sur plusieurs sites où coexistent des couleurs franchement différentes (rochers blancs et arbres verts par exemple) comparaison des ombres en fonction des couleurs d'origine, à distance égale. (résultat attendu : peu d'influence sur la moyenne RVB)
4) Sur un même cliché, dans des zones de la photo correspondant toutes à la même distance de l'objectif, et à des couleurs proches, faire la même mesure (résultat attendu : connaître la dispersion des résultats toutes choses égales par ailleurs)
Synthèse

A partir de cette étude, je pense être capable de connaître les limites de cet outil utilisé de manière très «amateur», mais simple.

3.3 Mesures
1 Effet du zoom
Photos étudiées : zoom 1 à 7 ; sous la falaise, légèrement à gauche, il y a une ombre longue. C'est cette ombre que nous étudierons. Nous chercherons à chaque fois le point le plus sombre (de plus faible moyenne RVB).

zoom_1 zoom_2 zoom_3 zoom_4  zoom_5 zoom_6 zoom_7

Zoom 1 est la vue «naturelle», zoom 2 à 7 correspondent à des grossissements croissants.
Zoom 1 : RVB = (13 ; 27 ; 10) ; moyenne RVB = 17
Zoom 2 : RVB = (12 ; 26 ; 11) ; moyenne RVB = 16
Zoom 3 : RVB =  (6 ; 19 ; 5) ; moyenne RVB = 10
Zoom 4 : RVB =  (0 ; 21 ; 17) ; moyenne RVB = 13
Zoom 5 : RVB =  (0 ; 15 ; 15) ; moyenne RVB = 10
Zoom 6 : RVB =  (0 ; 21 ; 23) ; moyenne RVB = 15
Zoom 7 : RVB =  (0 ; 17 ; 21) ; moyenne RVB = 9

On constate que, comparée à un champs étroit ( fort grossissement), la photo à champs large présente des extrêma plus élevés. ceci correspond au fait que 1 pixel sous champs étroit correspond à plusieurs pixels sous champs large : le champs large donnera une moyenne RVB correspondant à la moyenne de moyennes  RVB de plusieurs plusieurs pixels en champs étroit. 

Pour comparer une photo «naturelle» et une photo «zoomée», il faudra prendre la moyenne de plusieurs points sombres contigus sur la photo «zoomée».

Il vaut mieux, dans la mesure du possible, ne pas comparer de photos sous grossissements différents.

2 Effet de la distance
A partir de la photo «zoom 2»

zoom_2

Etudes des points repérables sur la carte, à peu près vus sous le même angle :

_Users_michelplantier_Documents_Perso_S_rieux_OVNI_Formation_enqu_te_Geipan_Techniques_d_analyse_Figure_2

Données non exploitable. Il faudra trouver un endroit où le nombre de distances différentes possible soient supérieures à 5

3 Effet d la couleur d'origine
Photo analysée : «Cézarches»

c_zarches

Pour limiter l'effet de la distance, on cherchera des ombres sur la diagonales passant par le chef-lieu (ligne descendant vers la droite, passant par le maximum de maisons)
Arbre sombre devant la façade éclairée de l'Eglise :  RVB = (55 ; 84 ; 110) ; moyenne RVB = 83
Ombre de l'Eglise sur l'herbe claire :  RVB = (55 ; 93 ; 116) ; moyenne RVB = 88
Toît de l'Eglise :  RVB = (25 ; 77 ; 92) ; moyenne RVB = 65
Grande maison blanche devant l'Eglise :  RVB = (57;89;120) ; moyenne RVB = 89
Toît 4 pentes «rouge» à droite de la photo : (38;80;114) ; moyenne RVB = 77
Eglise. L'ombre maximale se trouve au niveau des ouvertures. Il s'agit cependant bien de pierres, dont la teinte est la même que celle ds murs. RVB = (71 ; 102 ; 129) ; moyenne RVB = 101

L'effet de la couleur d'origine est loin d'être négligeable.


4 Dispersion des résultats
Sur la photo zoom 2, partant de la branche la plus à droite de l'arbre de gauche, mesures sur une horizontale, uniquement sur les ombres présentes dans la zone ensoleillée.
Valeurs mesurées :

_Users_michelplantier_Documents_Perso_S_rieux_OVNI_Formation_enqu_te_Geipan_Techniques_d_analyse_figure_5


Si on donne l'écart par rapport à la courbe moyenne (pour éviter l'effet d'éloignement) on obtient :

_Users_michelplantier_Documents_Perso_S_rieux_OVNI_Formation_enqu_te_Geipan_Techniques_d_analyse_figure_6

A noter : si on prend en compte la tendance liée à l'éloignement, on obtient un écart type assez faible.

Toutes choses égales par ailleurs (objet, couleur, éclairage), la moyenne RVB est un indicateur assez précis de la distance d'un objet.

3.4 Conlusion

La moyenne RVB étant définie comme la moyenne des intensités relevées pour les trois couleurs du pixel le plus sombre de l'image d'un objet, par le logiciel de lecture d'image «aperçu.app»,
le positionnement relatif d'un objet de couleur inconnue est assez imprécis, car sa moyenne RVB peut varier du simple au double en fonction de sa couleur.
Si sa couleur est connue, on peut assez précisément positionner l'objet par rapport à un environnement de couleur connue, en le comparant à des objets des couleurs supposées proches.

Il suffit pour cela d'examiner une zone d'ombre pas trop soumise à des sources de lumière secondaires.

La précision sur la distance mériterait d'être évaluée par une étude statistique. Je m'y attellerai plus tard, quand M. Ednat me redonnera des vacances (ne vous inquiétez pas, cela arrive souvent).


Michel Plantier

Posté par Abraham07 à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2008

SETI

En ce moment, on entend parfois (pas assez souvent peut-être ?) parler de SETI (sauf erreur : Search for ExtraTerrstrial Inteligence)

Pour ceux qui ne sauraient pas, il s'agit tout simplement d'être à l'écoute de l'univers : s'il existe une (ou plusieurs) civilisation(s) extraterrestre(s), elle émet probablement des ondes électromagnétiques. Et nous sommes peut-être capables de la détecter. Donc on positionne tout un réseau d'antennes, on cherche à en extraire des signaux "propres" et décodables....

J'en approuve totalement l'idée, même si je reste sceptique sur nos chances, et ce pour deux raisons :

1) Notre civilisation est profondément marquée par l'usage universel de l'électricité et des ondes électromagnétiques. On semble avoir oublié jusqu'à l'existence de processus de régulation purements hydrauliques (carburateurs) ou mécaniques/hydrauliques (régulateurs centrifuges des turbines d'hélicoptères). N'existe-t-il pas d'autres moyens que l'électricité pour contrôler des processus, automatiser du tri ou des calculs, transmettre des données à distance ? Nous n'en connaissons que très peu, cela ne veut pas dire qu'ils n'en existe pas d'autre.

2) Par ailleurs, une éventuelle civilisation très avancée par rapport à la nôtre aura fait plus de progrès que nous en matière de traitement du signal. En clair, cela signifie que même s'ils utilisent des ondes électromagnétiques, il n'est pas impossible qu'ils utilisent des puissances extrêmement faibles, et que leurs signaux, arrivés chez nous, soient complètement noyés dans le "bruit" du rayonnement cosmique et de nos propres émissions électromagnétiques. Sans connaître le code de "démodulation" (ici, le terme est un peu impropre, on devrait plutôt écrire décodage, mais "code de décodage" ça fait bizarre..), peu de chance de seulement détecter la présence de ces signaux.

Malgré ces réserves, j'approuve à 100 % les efforts faits pour détecter cette éventuelle intelligence extraterrestre. Face à la difficulté, mieux vaut intensifier les efforts que baisser les bras !

Il paraît que ça discute ferme, en ce moment, pour savoir s'il ne faudrait pas émettre intentionnellement un signal à destination de nos voisins. Pourquoi pas ?


 


Posté par Abraham07 à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2008

Soyons méchant, un peu...

J'en ai un peu marre de toutes ces c... qu'on trouve ici et là. Pour se faire mousser, il y a des gens qui n'ont peur de rien. Si vous êtes crédules, suivez les liens, vous ne serez pas déçus.

Contact avec le cœur , pourquoi pas ? Il suffirait de quelques cinglés se rassemblant sur "Théopolis" un 6 juin pour que les OVNI apparaissent !
Pourtant, il a l'air très convaincant le monsieur. Complètement à la masse, je n'en doute pas, mais sincère. La mythomanie n'est une maladie grave que pour ceux qui se laissent embobiner.

N'oublions pas le commandeur Asthar , qui veut gentiment sauver notre monde avec sa flotte de vaisseaux spatiaux déjà positionnés autour de la Terre. L'année dernière, il parlait déjà de vider la Terre de ses occupants, le temps de la laver un peu, pour nous y remettre ensuite. Cela serait planifié pour 2012. Je prends les paris : le Commandeur va bientôt nous annoncer que le nettoyage est remis à plus tard.
"En raison de notre connaissance des lois universelles, nos êtres sont formés d'une structure vibratoire plus élevée que la vôtre. Chaque particule de l'univers est constituée de molécules et d'atomes vibrant à une certaine vitesse. Chaque molécule possède une structure vibratoire et une structure fréquence différente. Lorsqu'un individu devient plus spirituel en nature, se préoccupant du bien-être des autres et non du contrôle et du pouvoir sur eux, alors les molécules de cet être vibrent plus rapidement."

Celui qui a écrit ça devrait s'intéresser à la spectrométrie infrarouge. C'est un moyen d'identifier les molécules à partir.... de leur vibration. Je n'ai jamais entendu dite que l'ADN des Justes ait un spectre IR différend de celui des rapaces. J'espère que les gens qui écrivent l'épopée d'Asthar ne se prennent pas au sérieux, sinon, c'est grave.

Ils arrivent ! il y aura des trains immobilisés et des avions se crasheront car il n'y aura plus d'électricité ! Marc Angelides en est convaincu. Dans un style apocaliptique ma foi assez jloi, Marc nous décrit ce vaste passage d'aéronefs à venir.

Il y aurait des constructions sur la Lune ! On vous le garantit, les astronautes les ont vues ! C'est bizarre qu'aucun n'en ait jamais parlé. Ils ont parlé d'OVNI (Gordon Cooper, Buzz Aldrin par exemple), mais jamais de ces constructions... en tout cas, je n'en ai trouvé aucune trace, et ce n'est pas faute d'avoir cherché.

J'aime beaucoup M. Jean Pierre Petit. C'est un scientifique de haut niveau, il est beaucoup plus intelligent et plus savant que moi. Pour tout dire, j'ai énormément d'admiration pour son courage et de respect pour son attitude en général, (à l'exception peut-être une certaine forme d'intolérance qui me désole)  pour le peu que j'en sais : voir son site.

Mais il est capable de dire des choses surprenantes :"le B2 a un sytème électromagnétique très sophisitiqué" qui serait à l'origine d'un nuage lumineux apparaissant sur une vidéo d'un vol transsonique. "ça ne peut nêtre que ça", nous dit-il.

Il veut tellement que le MHD soit LA solution, qu'il finit peut-être par oublier les explications simples. A moins que j'aie mal compris ses explications (c'est possible...).

L'ennui, c'est que ce phénomène apparaît avec un avion très classique...Le rafale, le F18, (cliquez sur la photo pour l'agrandir), le F14, (la plus belle)
 

transonic_f18_hornet_7jul89_coree

Sur ce sujet précis, mon petit niveau technique et scientifique suffit à expliquer le phénomène, car l'explication du phénomène est "simple" : au passage de l'onde de choc, la brutale succession compression/détente permet la condensation de la vapeur d'eau suivie par une vaporisation quasi instantanée de cette eau. On a l'impression que le nuage suit l'avion, en fait, chaque goutte d'eau est presque immobile. C'est un peu comme des lampes alignées qui s'allumeraient successivement : on aurait l'impression de voir la lumière se déplacer bien qu'aucune des lampes ne se déplace. Ici, les gouttes apparaissent puis disparaissent, donnant l'illusion d'un déplacement d'ensemble.

La luminosité est due au soleil : nuage très blanc par la diffusion, marbrures un peu plus jaunes et localisées pour la réflexion, en particulier près de la tôle. Inutile de faire appel à la MHD pour faire voler l'avion furtif. (voir aussi l'article "Descartes")

Soyons prudent ! Il y a peut-être quelque chose qui m'a échappé sur la vidéo, bien que je l'ai visionnée au moins 20 fois, pour essayer de détecter ce qui serait différent. De toute façon, je ne mettrai pas dans le même panier JP Petit, qui peut se tromper, comme tout le monde, mais honnêtement, et ce brave  Bob Lazar, mythomane ou menteur avéré.

Revenons aux petites méchancetés. J'ai mis en ligne un petit travail relatant l'évaluation d'une méthode pour déterminer la distance d'un objet à partir de photos numériques... Grâce au système de statistique du site, je sais que cette page-là n'a été vue que 3 fois. Or j'ai eu des remarques d'une dizaines de personnes. comment critiquer un document que l'on n'a pas lu ? Cela n'est vraiment pas sérieux.

Peut être que la méthode est nulle comme le sous-entendent certains. Je reprendrai les tests d'évaluations à mes prochaines vacances. Mais la critique aveugle et préjugeante est encore plus nulle.

..

Posté par Abraham07 à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 octobre 2008

Descartes

Je vous propose un petit jeu : demandez autour de vous le nom des grands savants depuis 5000 ans.
Ensuite, sur une chronologie, pointez les dates de publications des premiers écrits de chacun.
Pour finir, sur cette même chronologie, pointez la date de publication du "discours de la méthode", de Descartes...


Vous avez la flemme ? alors voyez :  _Users_michelplantier_Documents_Lyc_e_Commun_Descartes 

Le discours sur la méthode a précédé de peu une véritable explosion dans le domaine de la science. Beaucoup aujourd'hui critiquent la démarche cartésienne, c'est injuste. Cette méthode a fait ses preuves, très largement.

Bien sûr, certains invoquent Descartes pour asséner des certitudes contestables. Ce n'est pas une raison pour rejeter la méthode. Le véhicule automobile est un outil fantastique, il serait idiot de le contester sous le prétexte qu'il est souvent mal utilisé.

A mes yeux, le cartésianisme est tout le contraire d'une certitude prétentieuse.

Permettez moi de vous rappeler les quatre grands principes de la méthode (cf ed Folio essais p 90)
1) ne jamais accepter quelque chose pour vrai si ce n'est pas une évidence incontestable : la pomme tombe, les étoiles brillent, les résultats d'une certaine expérience sont reproductibles...
2) diviser chaque problème en autant de sous-problèmes plus simples, plus faciles à étudier
3) "conduire par ordre mes pensées", effectuer des raisonnements logiques, mathématiques, permettant d'établir de nouvelles connaissances sur la base des connaissances antérieures.
4) "faire des dénombrements si entiers, des revues si générales, que je fusse assuré de ne rien omettre" : faire une analyse aussi exhaustive que possible des paramètres du problème étudié.

Quand j'interviens sur des forums d'ufologie, j'insiste souvent sur ce premier principe : on présente trop souvent comme certitude ce qui n'est que conviction. Je suis persuadé (conviction) que les Veni sont d'origine extraterrestre. Mais je n'en sais rien. Je peux à peine dire qu'ils existent réellement (certitude). C'est l'application du premier principe de la méthode.

Ce premier principe pousse à l'humilité : ce dont je suis certain est ténu. Mon raisonnement, que je veux logique (deuxième principe) est imparfait (je suis humain donc imparfait). Mes conclusions les plus solides restent fragiles.

Exemple : Si j'écris "Inutile de faire appel à la MHD pour faire voler l'avion furtif", cela ne signifie pas que je critique celui qui pense différemment. Je pars sur de l'incontestable : tous les avions, en transsonique, en air humide, ont le même comportement. Sur la vidéo réputée montrer quelquechose d'anormal, je ne vois rien d'exceptionnel. Il se peut aussi que quelque chose d'important échappe à ma vue !

Je donne ma conviction car je suis convaincu. Mais je l'argumente, j'explique cette conviction et son niveau de probabilité en donnant les arguments qui la fondent. Quand JPP lira mon article (ce qui arrivera nécessairement un jour, à défaut, je l'y inviterai moi même) il pourra réagir, et pas seulement en disant : il est trop c... celui-là, (il le dira quand même, il aime bien ça) mais aussi en soulignant mes erreurs éventuelles. Et s'il se trompe, comme il est honnête, il finira par le reconnaître, au vu des arguments.

La méthode cartésienne me semble riche pour l'étude des VENI :

- 1° principe : Ne partir que de bases sûres : les témoignages fiables, puisque, sauf coup de bol phénoménal nous n'aurons rien d'autre à nous mettre sous la dent aussi longtemps qu'ils ne le voudront pas. Les résultats d'expérimentation : si demain on reproduit telle modification structurelle sur des végétaux, précédemment observée lors d'atterrissages, on tiendra un élément d'analyse intéressant.

- 4° principe : Etudier tous les aspects accessibles aux témoignages : origines possibles (terrestre, extraterrestre, autre ?), propulsion des véhicules, biologie (carbone ? humanoïdes ou très étranges ?), "sociologie" (quel type de contact avons nous observé : fuite, prudence, intérêt ?) etc...

- 2° principe : étudier chaque paramètre séparément. Par exemple pour l'étude de la propulsion (c'est mon dada, c'est de famille) : effets externes (cf le cas de l'Amararante), effets internes (luminosité intrinsèque), performances, compatibilité performances/physiologie (exemple : une accélération de 500 G n'est pas si bizarre s'il n'y a que du matériel dans le véhicule. A l'inverse, une accélération saccadée autour de seulement 20 G semble incompatible avec toute forme de vie évoluée telle que nous la connaissons sur Terre.)

Saluons au passage le travail et le courage de Jerôme Frasson, qui monte un labo principalement orienté vers l'étude des traces d'éventuels atterrissages sur la végétation. Si vous avez des sous en trop, pensez à lui !

Posté par Abraham07 à 11:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 novembre 2008

Coup de cœur : Pierre Thomas et l'exploration lunaire

Certains se posent encore la question, est-on vraiment allé sur la Lune ?
Lui n'en doute pas, il connaît les roches lunaires et explique l'intérêt de leur étude. et de tas d'autres choses.
Écoutez le : ce ne seront pas 20 minutes de perdues, mais 20 minutes de culture scientiique, passionnantes.

Pour l'écouter : cliquez ici !

Par ailleurs, il y a tellement de choses intéressantes sur cieletespace radio, que je ne peux que vous recommander d'y passer du temps, beaucoup de temps !

Vous y entendrez quelques mots sur l'actualité astronomique, avec Sedna (planète naine, dans la ceinture de Kuyper) actuellement pas trop loin de la Terre (de l'ordre de 10 milliards de km quand même).



 

 

Posté par Abraham07 à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2008

"bateau invisible",

Trouvé sur Gamekyo : (j'ai corrigé une trentaine de fautes d'orthographe, et de syntaxe. Il en reste peut-être, mais j'ai conservé la syntaxe, lorsque celle-ci mène à une ambiguïté, pour ne pas trahir le sens)

*****

Un bateau invisible en 1943 ?

(...) en 1956, (..) l’écrivain Morris Jessup reçu un étrange courrier d’un certain Miguel Allende, ce courrier étant écrit avec trois encres différentes, (..) avec une syntaxe et un style très inabituels. Cet homme raconte avoir, pendant la seconde guerre mondiale en 1943, participé à une expérience militaire ayant pour but de rendre invisible un contre-torpilleur...

Allende raconte qu’au chantier naval de Philadelphie, les Américains (..) réussirent à faire disparaitre le contre-torpilleur USS Eldridge ainsi que tout son équipage. L’expérience aurait eu lieu le 12 août 1943, 20 mégawatts d’inpulsions de radio fréquence éléctrique ont rendu le navire invisible ainsi que tout son équipage, la navire disparaissant dans un brume verte ainsi que tout son équipage, avant de réaparaître une minute plus tard. L’expérience a été une réussite, mais on découvrit que certains marins avait totalement disparu, d’autres se retrouvèrent soudés au navire, d’autres brulèrent sur place ou un peu plus tard. (...)

(....)

D’après ce que nous avons, il y eut en effet plusieurs expériences de faites sur les champs magnétiques dans le port de philadelphie. Par contre le Eldridge d’après la marine n’a jamais été dans ce port.

Certaine source nous informe qu’en 1943, le Docteur Von Neumann, avec 4 autres sicentifiques ainsi que Einstein, et pour certains aussi Nicolas Tesla, auraient participé au projet qui sera appelé Rainbow. Le principe était d’utiliser des champs éléctriques de forte intensité. En juillet les premiers tests sont faits, le navire disparait bien mais avec les effets que l’on connaît sur l’équipage. Voyant cela en octobre le projet est abandonné...

Aujourd’hui, nous savons que la marine dément avoir fait des expériences sur l’invisibilité en 1943 ni en aucune autre époque. On n'a que peu de témoignage et de toute façon, aucun n’est vérifiable. (...-).en tout cas ce qu'on peut dire c'est que l'armée doit cacher bien des choses..si si.

(signé) darkstories

Imaginons que cette histoire ne soit pas une ènième c....rie pour naïfs crédules et essayons de comprendre ce qui pourrait être derrière ça.

****

Comment un champs électro-magnétique pourrait-il créer l'invisibilité ?
La lumière qui arrive à notre œil est un couple champs magnétique/champs électrique tournant à grande vitesse autour de son axe de déplacement.
Selon ce texte, un champs magnétique intense annihilerait ce champs tournant.
Ceci me fait penser au phénomène de saturation électromagnétique : dans un électro-aimant, l'intensité du champs magnétique est proportionnelle à l'intensité du courant. Mais au-delà d'une certaine intensité, le champs n'augmente plus. Il y a saturation : pour dire les choses simplement, le métal est trop plein de champs magnétique, on ne peut plus en ajouter.

On peut schématiser cela par le fait que les cristaux métalliques se comportent comme des milliers de petits aimants. Quand on augmente la valeur du champs, de plus en plus de cristaux voient leur magnétisme orienté dans le bon sens. Quand tous sont orientés correctement, on ne peut plus rien changer.

Image25

(schéma emprunté à l'adresse http://www.educnet.education.fr/rnchimie/phys/magnet/mat_magnet/mat_magnet.htm, que je vous recommande.)

****

Alors, on pourrait imaginer que l'air  ait le même comportement que le fer. L'air saturé de champs magnétique ne pourrait plus conduire la lumière, ou au mieux, celle-ci serait fortement modifiée, donnant peut-être une allure de brouillard.

*****

Hypothèse scientifiquement intéressante et pas  idiote. Même si la perméabilité magnétique de l'air, très proche de celle du vide, montre que cet aspect-là ne peut exister que pour des champs magnétiques nettement plus forts que tout ceux que nous générons habituellement.

******

J'ai beau tourner et retourner le problème, je ne vois pas d'autre explication physique crédible (nota : je suis ingénieur et prof de physique)

****

Oui mais.....
EN LABORATOIRE, là où il est très facile d'avoir des champs magnétiques très intenses, le phénomène, à ma connaissance, n'a jamais été constaté. Peut-être qu'on n'est pas allé assez loin, qu'on n'a pas su créer des champs magnétiques suffisamment intenses ?

****

Mais si, en 2008, en laboratoire, on n'a pas su aller assez loin pour faire disparaître une bille, n'imaginez pas qu'en 1943 on ait eu la capacité de faire disparaître un navire entier, comme l'USS Edridge :

300px_De173Eldridge

Conclusion : il est très hautement probable, quasiment certain, qu'il ne s'agisse que d'une invention mythomaniaque.

****

Michel Plantier
veni07.canalblog.com

Posté par Abraham07 à 08:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 décembre 2008

Objet étrange sur google earth

Sur google earth, aux coordonnées 30°30'38.60''sud/115°22'56.56'' est, (à l'ouest de l'Australie) on trouve un truc bizarre.

Une certitude : il s'agit d'un objet bien réel et permanent (voir en fin de ce post)

Voir ici : autralie2

Un triangle équilatéral noir avec des lumières très intenses aux sommets et à l'intérieur, près des sommets. Cela fait penser à la photo de Petit Rochain.

Pour certaines personnes, c'est un OVNI qui s'est laissé photographié...

OVNI ou lieu original ?

Que peut-on voir sur google earth ?

En plus de l'objet et de sa taille, on peut déterminer son altitude. Ou plus probablement l'altitude théorique paramétrée dans le logiciel google earth. En examinant bien les environs, on constate que ce triangle est un point haut, à l'altitude 215 mètres, et domine les environs immédiats, secteur sud et ouest, d'une vingtaine de mètres. Il y a continuité de l'évolution de l'altitude.

A environ 700 m au cap 080 (vers l'est donc) on trouve une autre zone vaguement triangulaire, elle aussi à une altitude (231 m)  légèrement supérieure à celles des environs. On retrouve à peu près la même couleur de fond que dans le triangle bizarre.

Ce triangle ne semble pas posséder d'ombre, mais cela ne veut rien dire : les arbres alentours non plus.

Dans les environs, de nombreuses taches très lumineuses, comme si des projecteurs allumés étaient ancrés au sol.

Que peut-on en conclure ?

Il faudrait aller y voir ! Mais l'Australie c'est loin. Si quelqu'un passe là-bas, qu'il aille donc y faire un tour et nous dise de quoi il s'agit. Merci d'avance.

A mon grand regret, après examen des images sur google earth, je suis convaincu qu'il ne s'agit que d'une banale esplanade triangulaire aménagée par l'homme.

Justifications :

La similitude d'aspect, de forme et de position élevée entre le triangle bien formé et la forme vaguement triangulaire située plus à l'est me font penser à un lieu destiné à l'observation de la nature environnante. La situation en léger surplomb justifierait le choix de ce lieu pour un tel aménagement.

Les ombres sont quasiment absentes de ce secteur : les photos ont été prises alors que le Soleil était quasiment à la verticale. Il y a probablement là-bas des roches assez brillantes pour le refléter.

Les points lumineux dans la forme triangulaires seraient alors dus à des aménagements humains (esthétiques ? utilitaires?) eux-mêmes brillants (métalliques par exemple).


Si quelqu'un a des informations fiables ur ce sujet, elles seront bienvenues

...

 

Après plus d'un an, les photos ont été mises à jours (date d'édition 2009). Le prétendu ovni est toujours là. Nos visiteurs E.T. sont vraiment très gentils de venir prendre la pose à chaque rafraîchissement des données de google earth !

Posté par Abraham07 à 22:36 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2009

Antigravité : tout et n'importe quoi

L'anti-gravité, j'en rêve. Créer un champs gravitationnel serait le moyen idéal pour propulser un véhicule dans les meilleures conditions de confort et de discrétion, comme l'avait évoqué le Lieutenant Jean Plantier dans les années 50.

Certains ont travaillé dessus, et peut-être la science a-t-elle progressé sur ce sujet.
Mais de là à dire n'importe quoi....

Je viens de découvrir un blog nommé "L'antigravité, le rêve devient réalité" dont le manque de sérieux est désolant, alors même que son auteur affiche un réel désir de sérieux... Mais il ne laisse aucune place pour les commentaires, son blog n'est pas signé... Puisque je ne peux pas faire de critique constructive sur son blog, en voici une moins bienveillante, espérant qu'il tombera dessus.

Il écrit "voici une preuve incontestable d'antigravité" pour commenter la foudre en boule.

Je veux bien admettre que ce phénomène soit mal connu. Comme les ovni, il s'agit d'un phénomène fugitif, non accessible à l'expérience. Elle se déclenche quand elle veut, et pas dans nos laboratoires.
Je veux bien admettre, pourquoi pas, que l'hypothèse d'une forme d'antigravité mérite d'être étudiée pour comprendre la foudre en boule. Mais où est la preuve incontestable ? Moi aussi, je peux affirmer avoir compris le phénomène et faire une hypothèse qui tienne la route mais soit totalement indémontrable.

En voici une :
La foudre tombe. Localement, des charges électrostatiques s'accumulent dans le sol. (ça, ce n'est pas une hypothèse, mais une réalité mesurée) Sous l'effet de l'onde de choc, des particules fortement ionisées (poussières) de même signe que le sol se détachent de celui-ci et s'agglomèrent à des particules neutres conductrices, elles-même détachées du sol par l'onde de choc. (voir pendule électrostatique : le pendule chargé attire les particules neutres conductrices). Une structure métastable peut en résulter, exceptionellement, si les quantités respectives de poussières conductrices et de poussières chargées sont dans certaines proportions.

La décharge de cette structure dans l'atmosphère explique à la fois les mouvements erratiques et la luminosité de la structure.

Cette structure, très instable, aura une durée de vie de quelques secondes au plus, mais sera repoussée par le sol.
Ce n'est qu'une hypothèse, pas très solide : c'est vrai. Mais je n'irai pas affirmer : c'est la vérité incontestable.

Je cite encore : "N’en déplaises à tous ceux qui ne crois pas à la théorie de la conspiration, mais au même titre que la politique est corrompue, la science l’est également pour servir les intérêts militaro-industriels." (les fautes d'orthographes ne sont pas de moi)
Il est toujours plus facile de dénoncer sans preuve que d'apporter un début de justification à des affirmations fantaisistes. J'ai été six ans dans l'armée de l'air, treize ans dans l'industrie de défense, beaucoup de mes amis y sont encore. Je n'affirmerai pas qu'aucune recherche n'a lieu sur l'antigravité. Par définition, les recherches liées à la défense sont entourées d'une grande discrétion. Mais les recherches des industries de la défense se font sous le contrôle de l'état, et les scientifiques concernés ne sont pas particulièrement corrompus. C'est une accusation mensongère, lâche et anonyme. Alors moi, de manière non anonyme, j'affirme que celui qui porte ces accusations agit comme un salaud, et je me sens insulté personnellement par ses mensonges. Je tiens à lui dire tout le mépris que m'inspire son attitude.


L'éther. Je cite : Tesla croyait fermement à l’existence de l’éther. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est l’éther, ce serait une énergie omniprésente dans l’univers, dans laquelle nous baignerons dedans, sans même que nous nous en rendions compte
(là encore, fautes d'orthographe et syntaxes sont d'origine)
A l'époque de Tesla, on nommait "éther" le support des ondes magnétiques. Rien à voir avec une énergie. Cette notion d'éther a dû être abandonnée devant l'invariance de la vitesse de la lumière en fonction des référentiels. Inutile d'inventer une nouvelle définition de l'éther. Sur ce sujet, si Tesla y croyait si fort, il s'est planté, ce qui n'enlève rien à son mérite.

encore une connerie ? "D’après Tesla, le sol terrestre est le plus grand réservoir d’électricité négatif, et en effet le neutre de notre tableau électrique est relié à la Terre chez EDF. Et c’est sans doute pour cela aussi qu’EDF n’arrive pas à trouver de solutions pour enterrer les lignes Hautes Tension. Parce qu’ils n’arrivent pas à trouver un diélectrique suffisamment puissant tout autour du câble pour contenir les charges positives."

EDF enterre des lignes à haute tension. Pas toutes, car cela coûte horriblement cher. Qui veut bien payer ? Pas moi. Personne en fait, sauf ceux qui n'ont pas le choix. Mais il est faux de dire que le problème technique n'a pas de solution. EDF connaît et met en œuvre diverses solutions.

Pourquoi "et en effet" ? Il n'existe aucun lien de cause à effet entre la charge éventuelle de la Terre et la "mise à la terre" des réseaux électriques. Vous trouverez l'explication dans n'importe quel cours d'électrotechnique.

Dernière chose, et tant pis si je choque certains.

J'ai des élèves dyslexiques qui écrivent mieux que l'auteur du blog en objet. Or l'orthographe et la grammaire françaises sont un moyen d'identifier le sérieux d'un auteur. Je m'explique :
J'ai osé écrire sur un forum : "comment quelqu'un qui ne comprend pas les règles de grammaire peut-il comprendre la complexité de notre monde ?". Je persiste et signe. On peut avoir des difficultés dans ce domaine. Nul n'est parfait. Mais il n'est pas admissible de s'en foutre. Ce monsieur incapable d'écrire deux lignes sans faute d'orthographe est soit trop superficiel pour étudier un sujet avec sérieux, soit trop bête pour penser à faire relire ses écrits. Il agit comme un irresponsable incompétent, sans conscience de ses limites.

En conclusion son blog est tellement nul que je n'ai même pas envie d'en suivre les liens.

 

Posté par Abraham07 à 18:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 janvier 2009

Billy Meier

Connaissez vous Billy Meier ? D'aucuns disent qu'il aurait été "contacté". D'autres disent que c'est un fou furieux. Qu'en pensez vous ?
Je vous invite à voir son site pour vous faire une idée.

Rien ne vaut la source sure pour se rendre à l'évidence. Ce mec semble être dans la lignée de Bob Lazar. Mythomane ? Plaisantin ? Fou ? S'il est sincère, il est temps de retourner à l'Eglise. Maintenant qu'i nous a révélé avoir vu l'œil de Dieu....
A rajouter à la liste noire, si vous ne croyez pas en la collusion entre Dieu et E.T.

Posté par Abraham07 à 22:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2009

OVNI en Inde. encore une mauvaise blague.

Je tombe ce matin sur une info : ovnis filmés en Inde le 10 janvier dernier. Je visionne la vidéo, qui a un air de déja vu.
Je recherche rapidement sur veosearch. Je retrouve la même vidéo, datée de 2007, puis datée de 2008

.
A ce niveau, le canular est à peu près certain.

Ras le bol des ces mauvais plaisantins ! A force de nous inonder de c..... ils nous font passer pour des charlots naïfs.

Posté par Abraham07 à 22:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 février 2009

Effet Hutchnison : Canular ou réalité ?

L'Effet Hutchinson

Références :
http://www.conspirovniscience.com/hutchinson.php
http://www.skywise711.com/Skeptic/Hutchison/hutchison.html
http://www.forum-zetetique.com/forum/forum/viewthread?thread=519
http://quanthomme.free.fr/energielibre/convertisseurs/SPM2.htm

Avant propos.
Pour ce qu'on en sait aujourd'hui, les ondes électromagnétiques dans le vide sont des ondes transversales : elles sont constituées de deux champs (un magnétique et un électrique) perpendiculaires à la direction de propagation. Cette notion d'onde transversale s'oppose à l'onde longitudinale, comme le son, où les perturbations s'effectuent dans le sens de propagation de l'onde.

Les ondes électromagnétiques longitudinales.
L'effet Hutchinson selon son inventeur, met en œuvre des ondes magnétiques longitudinales, qui n'existent pas dans le vide à l'état naturel. La première des questions que je me pose est : Hutchinson a-t-il vraiment créé des ondes électromagnétiques longitudinales ? Même si j'ai oublié 90% de ce que j'ai appris sur ce sujet, je me souviens que cette notion d'ondes transversales résulte directement des théories  en vigueur. Les ondes longitudinales existent à l'intérieur d'un matériau conducteur, mais pas dans l'air ni dans le vide.

L'existence même d'ondes longitudinales serait donc une révolution impliquant de remanier profondément une théorie qui a fait ses preuves. Ce ne serait pas la première fois, mais il faut être particulièrement prudent avant d'accepter ce genre de conséquence.

Très honnêtement, je reconnais avoir ici un préjugé défavorable.

Ces ondes seraient créées «par 6 bobines couplées de façon très précises».

L'effet Hutchinson

Des ondes longitudinales, couplées à des champs magnétiques pulsés bien choisis créeraient l'effet Hutchinson :
- fusion de métal à froid
- disparition locale de la gravité.
Tout ceci est illustré dans la vidéo  l'adresse http://video.google.com/videoplay?docid=-7027255937915952897

Analyse de la vidéo
Dès le premier coup d'œil, grosse surprise : Le champs est-il très localisé ou étendu ?
S'il est localisé, les objets en subissent l'effet sur quelques centimètres, mais retombent une fois sortis du champs. Au mieux, ils stagnent dans la zone limite. Visiblement ce n'est pas le cas, ils montent très haut et sortent du champs de la caméra. Donc le champs n'est pas très localisé. Comment expliquer alors qu'un objet se déplace, et pas celui qui est à deux centimètres de lui (forets) ou à son contact (verre) .
Très étonnant aussi : comment le contenu d'un verre peut-il sortir  sans que le verre bouge ? Plus étonnant : du fait de la tension de surface, en l'absence de contenant, l'eau prend une forme sphérique. Or là, elle reste figée, comme de la glace.
Si c'est de la glace, pourquoi le verre ne reste-t-il pas collé ?

A 1'15s, le papier se déplie comme s'il était tiré par un fil. Ce n'est pas cohérent. Une fois qu'une partie du papier est montée, la partie immédiatement en dessous rentre dans le champs d'action et devrait monter à une vitesse supérieure (moins de masse à tirer en dessous, tension du papier montant au-dessus) : on voit exactement l'inverse.

Tous les objets, sans exception, basculent très légèrement, comme s'ils étaient tirés par un fil.

Par ailleurs, d'autres ont fait des analyses plus poussées de vidéos présentant l'effet Huntchninson (http://www.skywise711.com/Skeptic/Hutchison/hutchison.html) et expliquent la supercherie de manière convaincante.

Enfin les "six bobines couplées de façon très précises" dans une pièce où semble régner un profond désordre, j'ai beaucoup de mal à y croire.

Donc aucun doute : la vidéo est truquée d'un bout à l'autre. Ce n'est pas pour rien que la luminosité est mauvaise : ça évite de montrer les fils...

Conclusion

Malgré mes préjugés, je n'ai pas voulu rejeter à priori l'existence de l'effet Hutchinson. Cependant, après un rapide examen de la vidéo mise en ligne par son auteur, j'arrive à la conclusion que c'est du pipeau :

Je sais que quand un scientifique a découvert quelque-chose de vraiment nouveau, il a du mal à le faire admettre à la communauté scientifique. Mais celui qui a recours au mensonge et aux vidéos truquées n'est pas crédible. S'il triche d'un côté, tout ce qu'il dit et écrit peut et doit être mis en doute, jusqu'à ce qu'il apporte une preuve sérieuse de ses affirmations.

Nous en sommes loin. Très loin.

Hutchison_0010

 

 lolita_ane_aurelien_michel

 

 

TESLA, qui était un authentique scientifique, serait probablement écœuré de voir son nom galvaudé par des tricheurs et ses travaux remaniés par des naïfs.

...

 

Posté par Abraham07 à 11:50 - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

05 février 2009

L'effet Biefield Brown

L'effet Biefield Brown

 

Lorsqu'on applique une décharge électrique sous très haute tension entre deux électrodes, une poussée apparaît entre les électrodes. C'est ce qu'on appelle l'effet Biefield Brown.
On a accéléré les électrons en sortant de la cathode, mais on les a ralentis en entrant dans l'Anode. La poussée résultante dans un sens devrait annuler la poussée résultante dans l'autre sens. Or ce n'est pas le cas.

 

Une hypothèse

 

C'est pourquoi certains ont postulé l'existence d'un champs gravitationnel créé quelque part dans cette décharge. Si c'est vrai, c'est révolutionnaire, puisqu'on a enfin créé ce champs gravitationnel dont je rêve. On sait aujourd'hui fabriquer des petits véhicules qui utilisent cet effet, mais attention : le véhicule lui même n'est pas propulsé par ce champs gravitationnel éventuel. Seules les électrodes le sont. Le reste est lié mécaniquement aux électrodes comme l'avion est lié à son réacteur.

 

Et si l'explication était simple ? 

Sur le site "objectif sciences international", j'ai trouvé ceci :

"L’effet Corona donne dans le milieu un nuage d’ions chargés positivement qui sont attirés par l’électrode négative lisse où ils redeviennent neutres. Dans le processus, des milliers d’impacts se produisent entre ces ions chargés et les molécules neutres de l’air dans l’espace d’air, entraînant un transfert d’énergie cinétique entre les deux particules, ce qui a pour résultat la création d’une force directionnelle sur le système d’électrodes. Cet effet peut être utilisé pour la propulsion, pour les pompes à fluide et récemment pour les systèmes de refroidissement EHD."

L'explication est un peu courte, écrite par quelqu'un qui connaît le sujet, pour quelqu'un qui le connait tout autant. "(le) transfert d’énergie cinétique entre les deux particules, (..) qui a pour résultat la création d’une force directionnelle" n'est pas évident à priori. Avant de découvrir cet article, j'avais écrit ceci, qui semble bien coller avec l'explication ci-dessus :

Mon explication du phénomène

Mes connaissances en matière de physique newtonnienne ne sont pas trop mauvaise, par contre, mes lacunes sont des gouffres en matière de physique quantique et relativiste. Je n’ai donc pas la capacité de comprendre les théories comme celle de M. . Takaaki Musha ont j’ai trouvé le lien à l’adresse :

<http://jnaudin.free.fr/html/elgreact.htm>.

La question que je pose sur l’effet Biefield Brown me semble tellement évidente que ceux qui l’ont étudié se la sont sûrement posée.

Le contexte

Je me limite ici à décrire l'effet dans le vide.

Si je crée un champs électrique intense entre une électrode “positive” notée P et une “négative” notée N, à partir d’une certaine tension (dite de claquage chez les élec) une décharge circule entre les électrodes. Sauf erreur, c’est l’effet Corona. Il s’agit majoritairement d’électrons circulant de N vers P et de quelques ions métalliques circulant de P vers N.

Si l’intensité est forte, la concentration de charges entraîne une divergence du champs électrique local (on dirait de manière simple : les charges de même signe se repoussent). Certains électrons sont ralentis, d’autres accélérés.
Parmi ceux qui sont accélérés, certains peuvent atteindre ce que moi, mécanicien, j’appelle la vitesse de libération : leur énergie cinétique est trop forte pour qu’ils puissent rejoindre l’électrode P.
   A l’inverse, la divergence du champs aura tendance à concentrer les charges positives et surtout, pour une force du même ordre de grandeur, la masse étant beaucoup plus grande, la probabilité pour un ion d’atteindre la vitesse de libération est beaucoup plus faible.

Conclusion de cette dissymétrie : nous avons donné à une certaine quantité d’électrons une quantité de mouvement importante allant de N vers P. Il en résulte une poussée sur les électrodes allant de P vers N.

Est-ce une explication plausible à l’effet Biefield Brown ?


Dans l'air


Dans l'air, tout ce qui est dit ci-dessus reste à peu près valable. Ce qui va changer c'est que, la densité de charges va augmenter. Chaque molécule située entre les électrodes est soumise à un champs intense, et peut s'ioniser par effet coronna. Sur la trajectoire des électrons, on forme un plasma (un mélange d'ions et d'électrons). Soumis au fort champs électrique générateur et à la divergence due à la densité d'électrons échappés des électrodes, les électrons et les ions de ce plasma vont participer à l'effet décrit ci-dessus. On peut s'attendre, dans l'air, à un effet amplifié par rapport au vide.

Divers

On pourrait objecter :
En matière de probabilité (intuitivement) la proportion d’ ions atteignant la vitesse de libération sera, par rapport aux électrons, dans le rapport des masses, et donc l’un compensera l’autre.
A mon avis, la répartition des vitesses suivra une courbe genre courbe de Gauss, et il n’y a aucune symétrie de ce genre, Il y a un “effet de seuil” statistique et peut-être quantique qui fait qu’en dessous d’une certaine vitesse moyenne, les particules les plus rapides de la répartition statistique n’atteindront pas la vitesse de libération.
La divergence du champs fait converger les charges positives. Mais, en simplifiant, après qu’elles se soient croisées, elles divergent à nouveau et il faut un certain temps avant qu’elles se remettent à converger. Avec les chocs, certaines vont disparaître et atténuer l’effet de perte d’électrons. Dans ce cas, l’effet devrait être sensible à la distance entre électrodes. Si on place l’électrode N là où  la densité d’ions métallique sera la plus forte, on aura une poussée résiduelle maximale. Avant et après, elle sera un peu plus faible dans l’hypothèse où quelques ions atteignent la vitesse de libération.

CONCLUSION

Il n'y a pas besoin de faire appel à la création d'un champs gravitationnel pour expliquer l'effet Biefield-Brown. Je ne nie pas l'existence de ce champs, n'ayant pas la capacité de comprendre les démonstrations de ceux qui en postulent l'existence. Mais je reste très dubitatif.

Comme pour le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique, il ne faut pas confondre hypothèse de travail et certitude scientifique.

Posté par Abraham07 à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 février 2009

Invisibilité

Pas grand chose à voir avec les VENI, si ce n'est que certains mythomanes associent invisibilité et technologies extraterrestre....
sur le "Newscientist.com", une vidéo intéressante sur des recherches en cours.

Deux approches différentes :
Dans un cas, un jeu de caméras analyse l'arrière plan, et un projecteur projette l'image ad hoc sur un vêtement bien étudié : résultat, sans être invisible, le bonhomme de la vidéo semble presque transparent.
La deuxième approche fait penser aux divagations de certains (voir le message bateau invisible) :

Par un moyen qui n'est pas décrit, on arrive à modifier profondément la manière dont les micro-ondes sont réfléchies. Ce n'est pas de l'invisibilité. Mais on s'approche de la capacité à rendre "flou" un objet sans interposer d'écran matériel (vitre dépolie,  fumée) entre lui et l'observateur. Reste que pour l'instant, ça ne marche que pour les micro-ondes. On n'en est pas encore à faire ça pour les infrarouges, et encore moins pour la lumière visible.

Pour voir la vidéo : cliquer ici

Posté par Abraham07 à 21:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]