Complètement cinglé ? Je l'espère, car si par hasard Paul Hellyer était sain d'esprit, et si ce texte était vraiment de lui, il y aurait de quoi s'inquiéter....

Trouvé sur les ovnis, comment ne pas y croire :

"Déclaration de Paul Hellyer ex-premier Ministre du Canada

J’aurais aimé être de bonne humeur, mais je ne le suis pas. Nous nous dirigeons à un train d’enfer vers la destruction de notre planète, et il me semble que nous en fassions peu de cas . Il y a des décennies des Visiteurs, venus d’autres planètes, nous ont mis en garde sur la direction que nous avions prise, et nous ont offert leur aide. Mais, au lieu de cela, nous, ou du moins certains d’entre nous, avons interprété leur visite comme une menace et avons décidé de « tirer d’abord » et poser des questions ensuite.

Le résultat inévitable est que certains de nos avions ont été perdus. Mais savoir combien de ces pertes sont dues aux représailles, et combien sont, en fait, le résultat de notre propre bêtise, est un point de controverse. Wilbert Smith, l’un des premiers Canadiens à avoir pris un intérêt actif dans l’étude des OVNI, a demandé aux Visiteurs les raisons de la destruction accidentelle d’un avion qui volait dans le voisinage d’une soucoupe volante. La réponse a été que si quelques-uns de nos avions ont connu un sort malheureux qui était la conséquence d’une incroyable stupidité de la part de nos pilotes, ils prenaient des mesures correctives afin d’éviter nos appareils.

(....) Dans un récit rapporté par le Dr Stephen Greer, le président Clinton, alors qu’il était questionné par Sarah Mc Clendon, reporter à la Maison Blanche, sur les raisons pour lesquelles il n’a rien fait au sujet de la divulgation sur le phénomène OVNI, avait répondu « Sarah, il y a un gouvernement dans le Gouvernement et je ne contrôle pas ». Excusez-moi, mais est-ce que le commandant en chef, c’est-à-dire la personne qui a le doigt sur le feu nucléaire, n’a pas le droit de savoir ce que font ses subordonnés ?…(...)
Paul Hellyer

Surprenant, non ?

En fait, pas tant que ça. A partir d'un certain niveau d'énormité, on peut légitimement penser qu'entre les connaissances réelles de Paul Hellyer sur le sujet et la réalité du texte ci-dessus, il y a tellement d'intermédiaires que le message a été totalement modifié.

 

Retour à l'accueil