Source : sud-ouest.com du 4 janvier 2010

1  L'ARTICLE PARU SUR SUD-OUEST .COM :

Un Ovni a été observé  sur l'île d'Oléron

CHARENTE-MARITIME. Des témoins, jugés fiables, décrivent une aile lumineuse et silencieuse figée au-dessus de La Cotinière. C'était vendredi soir, jour de l'An, vers 20 heures

 

Au soir d'un Nouvel An évoquant forcément des bulles alcoolisées plutôt que celles d'une eau pétillante, Jean-Louis Fesseau se doutait bien que sa drôle d'aventure ferait d'abord ricaner les copains. Les gendarmes, à l'inverse, le prendront d'autant plus au sérieux que d'autres témoins a priori sains d'éthylotest et d'esprit allaient simultanément décrire le même phénomène. Ainsi donc un Ovni serait-il apparu dans le ciel de La Cotinière, vendredi soir vers 20 heures.

Une vitesse vertigineuse

« J'étais en voiture lorsque j'ai aperçu une grande aile très lumineuse figée dans le ciel, à environ 600 mètres de la côte, et 300 d'altitude », raconte cet ancien marin pêcheur de 60 ans. « Je me suis aussitôt dirigé vers la plage afin d'observer cette chose étrange, rouge et jaune. Une dizaine de secondes avant qu'elle ne disparaisse cap à l'ouest, sans bruit, mais à une vitesse vertigineuse. » À un kilomètre de là, un couple de restaurateurs médocains décrira exactement l a même apparition. Contacté ce week-end par les gendarmes de Saint-Pierre-d'Oléron, comme l'exige la procédure, Jean-Louis Fesseau répète aujourd'hui que le phénomène n'avait rien d'atmosphérique. « J'ai passé trente-cinq ans en mer, et je sais de quoi je parle. C'est la première fois que je voyais une chose pareille. Et je sais aussi faire différence avec une fusée de détresse ou un hélicoptère de secours. »

Supervisée par le lieutenant Bourdajeau, l'enquête semble d'ailleurs confirmer le caractère particulièrement mystérieux de l'Ovni. « Les premières auditions mettent en évidence des éléments objectifs et cohérents », explique le militaire. « Un objet de forme ovoïde, silencieux, et qui disparaît brusquement à 20 h 09. Nous allons désormais tenter de récolter le plus de témoignages possible. Mais le fait qu'il ne s'agisse pas d'un récit isolé est déjà la preuve que nous ne sommes pas confrontés à une hallucination. Notre direction a donc été informée. »

2 ANALYSE ?

Difficile de faire une analyse avec aussi peu de données...

Il manque entre autres la couverture nuageuse. On verra plus bas que ce n'est pas anodin. Sur Bordeaux, où j'ai des antennes, mais qui n'avaient peut-être pas récupéré tous leurs esprits, il semble que le ciel était clair. Oléron n'est pas très loin mais ça ne veut rien dire.

S'il ne s'agit pas d'une grosse plaisanterie (rien n'interdit à un groupe de plaisantins d'aller porter chacun son témoignage dans une gendarmerie différente), le cas me semble intéressant : témoins multiples, caractère à priori étrange...

Quelle explication conventionelle pourrait expliquer une telle observation ?

Un aéronef basique ? Peu probable : la capacité de vol stationnaire, à ce jour, est incompatible avec la capacité de fortes accélérations. L'objet, selon les témoins, ne ressemble en rien à un aéronef basique.

Un faisceau de lumière ? En l'état actuel de ma connaissance du témoignage, il s'agit de l'hypothèse la plus plausible. En cette période de fêtes, on peut imaginer que quelqu'un s'amuse à éclairer un nuage. Un départ fulgurant est alors facile à réaliser.

Autre possibilité : un projecteur d'aéronef en provenance du sud-ouest et encore lointain éclaire un nuage. Cela donne cette étrange allure d'aile lumineuse. L'aéronef tourne à gauche, vers le nord-ouest. Le faisceau du projecteur et l'image donnée sur la couche nuageuse partent vers l'ouest, de manière fulgurante...

Autre hypothèse ? une reflet du Soleil (déjà couché) par un objet à haute altitude ? mais comment ce reflet serait-il focalisé immobile sur un nuage ?

Espérons que nos Gendarmes sauront mener une enquête approondie et n'oublieront pas de bien noter la nébulosité (nature et hauteur des nuages), la perception précise des témoins (aspect nébuleux ou contours nets ? dimensions angulaires), la position précise de l'objet lorsqu'il semblait immobile (triangulation, puisqu'on a la chance d'avoir plusieurs témoins)

Retour à l'accueil