Voici un cas dont les sceptiques étroits se moqueront aisément. Mais si on y regarde de près, on peut raisonnablement estimer que la probabilité d'un canular est faible, et que les évènements rapportés sont extraordinaires.

 

Les faits, tels qu'en ont témoigné les sœurs

 

En mars 1984, très tôt le matin, la supérieure d'un couvent aperçoit un objet ovale, très brillant, dans le champs de sa fenêtre.
Elle appelle ses sœurs pour qu'elles voient l'objet. Plus tard, quatre d'entre elles témoigneront devant les gendarmes et confirmeront  le témoignage de la mère supérieure..

 

L'objet faisait selon elles environ 5 mètres de long et 2,50 de large (mais ça, c'est totalement imprécis). Il était très brillant et totalement silencieux.
L'objet a fait du sur place, est monté, descendu, parti à droite ou à gauche, "comme pour prospecter le terrain", et tous ces déplacements "à la vitesse d'un éclair".

 

Sincérité du témoignage

Du fait de la multiplicité des témoins, j'aurais tendance à y croire. Le point faible est que ces témoins ne sont pas indépendants. On pourrait imaginer qu'il s'agisse d'un coup monté pour faire parler du couvent, par exemple pour faire venir des visiteurs. Le fait que le premier témoin soit la mère supérieure ne contredit pas cette possibilité, bien au contraire. Cependant, il semblerait que cette affaire n'ait pas fait la une des journaux : j'habitais dans la région à cette époque, et je n'en ai pas entendu parler. La probabilité d'un coup monté me semble faible.

Je suppose donc que le témoignage est sincère.

 

Nature de l'objet

 

Les bonnes sœurs ne sont pas des spécialistes du monde aéronautique. Cependant, elles ont vu un objet capable de vol stationnaire dans un silence absolu. Au mois de mars, tôt le matin, il fait nuit, il fait froid, il n'y a d'autre bruit dans la nature que celui du vent et de quelques animaux nocturnes. Le moindre bruit s'entend de très loin, sauf s'il y a beaucoup de vent.

Il n'existe pas, encore aujourd'hui, de véhicules capables de vol stationnaire silencieux. Même un lifter fait un bruit de décharge électrique qui aurait été perçu. Les accélérations "à la vitesse d'un éclair" ne sont pas compatibles non plus avec un véhicule humain. ce dernier point, ici, est moins convaincant que s'il émanait d'un pilote militaire habitué aux évolutions des objets les plus performants. Mais il rappelle le témoignage du colonel Krine...

Donc, objet très étrange, qui semble avoir un comportement logique ("comme pour prospecter le terrain") et qui semble ne pas pouvoir être de construction humaine. Typiquement un VENI.

Je vais rechercher des infos sur :

- les conditions météo la nuit du 23 au 24 mars 1984,

- la une des journaux de la semaine qui a suivi le 24 mars 1984.

Source Geipan

Reste une hypothèse, à laquelle je ne crois guère. Pas à 4 heures du matin :

 

2868d1244146554_droles_de_bonnes_soeurs_bonnes_soeurs

 

Retour à l'accueil